Genres et sexualités chez les jeunes

  • Martin Blais, Ph. D. (sociologie)

…plus d’informations

  • Martin Blais, Ph. D. (sociologie)
    Sexologue et professeur, Département de sexologie, Université du Québec à Montréal

L’accès aux articles des numéros courants de cette revue est réservé aux abonnés. Pour accéder aux numéros d’archives disponibles en libre accès, consultez l’historique des numéros.

Si vous détenez un abonnement individuel à cette revue, veuillez vous identifier en vous connectant.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec nous à l’adresse client@erudit.org.

Seuls les 600 premiers mots du texte seront affichés.

Logo de Service social
En raison des contextes juridiques, sociaux et culturels en transformation, de leur transition à l’âge adulte et de leur réalité générationnelle, les jeunes sont confronté.e.s à des enjeux et des défis spécifiques. Plusieurs sont particulièrement vulnérables à l’exclusion, à la discrimination, à des enjeux liés au sentiment d’impuissance ainsi qu’à des opportunités sociales limitées. Par exemple, la reconnaissance sociale, politique et juridique reste compromise pour les personnes de la diversité sexuelle et, plus particulièrement, de genre, de sorte que les jeunes lesbiennes, gais, bisexuel.le.s, trans, queer ou non binaires (LGBTQNB+) sont, encore aujourd’hui, confrontées à de nombreux défis. Plusieurs jeunes vivent dans des conditions de précarité extrême, comme les jeunes en situation d’itinérance, ou dans des relations intimes inégalitaires, voire violentes. D’autres présentent des connaissances, des attitudes ou des comportements à l’égard de la contraception ou des infections transmissibles sexuellement susceptibles de les exposer à des expériences de grossesse non désirée ou au VIH. Ces différentes situations peuvent compromettre leur bien-être, leur développement et leur pouvoir d’agir. Ce numéro met en valeur les savoirs scientifiques et expérientiels sur les parcours et les identités intimes des jeunes. Les articles qu’il rassemble ont été produits par des équipes québécoises multidisciplinaires qui travaillent avec les jeunes dans des approches sensibles aux différences et aux inégalités sociales, en particulier celles fondées sur le sexe, le genre ou l’orientation sexuelle. Certains articles abordent spécifiquement les questions liées au genre, notamment les parcours trans, l’évolution du langage pour rendre compte du vécu des jeunes non binaires et les représentations sociales du genre chez des étudiant.e.s universitaires. D’autres abordent les relations intimes, conjugales ou sexuelles des jeunes, en document par exemple le rôle de précarité socioéconomique et de la situation d’itinérance dans la reproduction des rôles traditionnels de genre et leurs impacts sur les relations inégalitaires, le rôle de l’attachement et de la communication des besoins sexuels dans la qualité de la vie sexuelle, ou encore la contraception ainsi que les connaissances et les attitudes à l’égard du VIH. L’émergence de la militance et de la mobilisation des jeunes autour des enjeux LGBTQ+, qui ont permis la construction d’un réseau de soutien par et pour les jeunes, est aussi abordée. À travers la lecture de ce numéro, on sera sensibilisé aux fondements des approches de types par, pour et avec, intersectionnel, anti-oppressif ou encore basées sur le respect des droits de la personne, avec des illustrations concrètes tirées de l’expérience auprès des jeunes. Ces approches s’imposent comme les meilleures pratiques auprès des groupes marginalisés, puisqu’elles visent le développement de leur autonomie et leur pouvoir d’agir. Ainsi, les articles rassemblés dans ce numéro nous permettront de parfaire nos connaissances sur les défis que rencontrent les jeunes concerné.e.s et d’interroger nos attitudes à l’égard de certains enjeux ou groupes de jeunes. On y trouvera aussi de quoi enrichir nos pratiques d’évaluation et d’intervention pour mieux soutenir un développement optimal chez les jeunes.