Pour en lire plus

Sport Tourism Development, Thomas HINCH et James HIGHAM, Channel View Publications, 2004, 254 p., ISBN : 1-873150-63-6Sport Tourism : Interrelationships, Impacts and Issues, Sous la direction de Brent W. RITCHIE et de Daryl ADAIR, Channel View Publications, 2004, 302 p., ISBN : 1-873150-66-0[Notice]

100 Sport Tourism Development Thomas HINCH et James HIGHAM Channel View Publications, 2004, 254 pages, ISBN : 1-873150-63-6 Sport Tourism: Interrelationships, Impacts and Issues Sous la direction de Brent W. RITCHIE et de Daryl ADAIR Channel View Publications, 2004, 302 pages, ISBN : 1-873150-66-0 Dans sa collection de tourisme, les éditions Channel View Publications consacrent deux ouvrages au phénomène du tourisme et du sport. Le premier, de Hinch et Higham, se veut une introduction au phénomène. Développé autour de quatre volets, l’ouvrage présente tour à tour une introduc- tion au phénomène (1 re partie), un regard historique sur ses fondations (2 e partie), un regard plus contemporain sur son développement en relation avec l’espace (3 e partie) et le temps (4 e partie). Les auteurs reprennent ensuite chacun des thèmes qu’ils développent en 11 chapitres. On s’attarde en particulier sur la conceptualisation du phénomène – un travail particulièrement nécessaire à la compréhension et à la gestion de tout phénomène. Y sont également traités : les espaces propices au phénomène (le tourisme sportif au cœur de l’espace touristique et en périphérie), les mar- chés, les infrastructures (sports d’intérieur versus en milieux naturels), les principes de gestion (implications et opportunités ainsi que la durabilité du développement) et les questions liées à la saisonnalité du tourisme de sports. Les auteurs discutent du tourisme sportif en relation avec des thématiques moins traditionnellement associées au sport comme la nostalgie et la culture, les impacts environnementaux (tourisme d’événement comme celui en espaces naturels). Hinch et Higham soulignent que, bien que le mariage entre le tourisme et le sport ne soit pas récent, l’étude des fondements théoriques et conceptuels du phénomène l’est (p. 24). Ainsi, les auteurs renforcent la distinction entre le « tourisme de sports » (le voyage à des fi ns de sports com- pétitifs) et le « tourisme sportif », plus large, qui englobe à la fois la compétition et la pratique à des fi ns ludiques (p. 31). L’étude du concept ne va pas sans analyser les marchés : qui sont les protago- nistes et comment distinguer les divers groupes de touristes de sports sans comprendre leurs moti- vations distinctes ? Quel rapport entretiennent ces touristes avec l’environnement visité ? Alliant la discussion à l’analyse, Hinch et Higham ont recours à différents modèles, illustrés de tableaux, afi n d’arriver à une distinction nette des différentes facettes qui composent le phénomène. Chacun des chapitres se referme sur des suggestions de lectures pour les lecteurs avides d’ap- profondir davantage chacune des problématiques discutées. Le texte (en anglais) demeure accessi- ble (transfert) sans pour autant perdre ses valeurs analytiques et scientifi ques. Le second ouvrage est un collectif réunissant les textes d’une quinzaine d’auteurs sous la direc- tion de Brent W. Ritchie et de Daryl Adair. Les textes proposent un regard additionnel sur les aspects économiques, sociaux et environnementaux du développement et de popularisation du tourisme de sports, relevant au passage le manque de recherche et l’absence de coordination entre l’industrie et les gouvernements (indicateur d’un phénomène encore mal compris et de l’absence de reconnaissance de la part des autorités). La qualité de l’ouvrage repose en grande partie sur la diversité des sujets abordés (le tourisme sportif en milieu urbain, les sports d’hiver, le sport et l’aventure, le tourisme d’événements) y compris certains aspects spécialisés (criminalité et événe- ments sportifs). Soulignons la diversité des cas étudiés, du Royaume-Uni à l’Australie, en passant par les Alpes françaises, le Texas et l’Alberta. POUR EN LIRE PLUS