Due to the exceptional circumstances concerning COVID-19, Érudit wishes to reassure its users and partners that all of its services remain operational. However, in order to comply with government directives, the Érudit team is now working remotely, and some operational activities may be slower than usual. Thank you for your understanding. More information

Rédaction

 

MOT DE LA RÉDACTION

  • Vivianne Maréchal

…more information

  • Vivianne Maréchal
    Directrice de la revue Archives

Cover of 46<sup>e</sup> Congrès de l’Association des archivistes du Québec, Volume 48, Number 1, 2019, pp. 4-159, Archives

Article body

Chers lecteurs, chers collègues,

C’est avec grand plaisir que nous vous présentons un numéro spécial de la revue Archives réunissant des textes présentés au 46e Congrès de l’Association des archivistes du Québec… 2017 ! Si les numéros thématiques sont les plus agréables à lire, ce sont aussi les plus difficiles à caser dans notre calendrier de production. Si un texte nécessite des modifications plus poussées ou si nous attendons d’avoir l’approbation de tous les auteurs pour un texte, le numéro en entier est retardé. À chaque fois, notre équipe se promet qu’on ne se refera pas prendre, mais le résultat est si apprécié des lecteurs que nous replongeons dans l’aventure à toutes les années !

La revue débute en grand avec deux textes écrits à l’occasion du 50e anniversaire de l’Association des archivistes du Québec (AAQ). Messieurs Forest, Larivière et Macaluso ainsi que mesdames Mas et Rioux utilisent les derniers outils de fouille pour analyser l’évolution des thématiques abordées par la revue Archives produite par l’AAQ. D’un point de vue archivistique, ce texte nous permet de suivre les tendances, les inquiétudes et les intérêts des archivistes québécois. Quelle mine d’or pour les artisans de la revue ! Toujours pour souligner les 50 ans de l’AAQ, Mme Louise Gagnon-Arguin nous offre une revue de la littérature sur son histoire. Soulignons l’apport de cette rétrospective pour comprendre la vitalité de l’association témoignant du dynamisme et de l’implication de ses membres. En pleine ère numérique, l’article de Mme Céline Gendron est rafraichissant par son sujet : le papier, ses usages et ses usagers, essentiels au développement de la Nouvelle-France au XVIIe siècle. Le théâtre montréalais des années 1825 à 1930 est à l’honneur dans l’article de Mme Danielle Léger, qui présente un projet de Bibliothèque et Archives nationales du Québec en partenariat avec le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal de l’UQAM pour diffuser ce patrimoine culturel via les plateformes Web Historypin et Story Maps. Nous avons aussi l’honneur d’accueillir la plume de M. Jacques Rouillard, historien et récipiendaire du prix Jacques-Grimard 2017, qui souligne l’apport exceptionnel d’une personne qui n’est pas issue du milieu archivistique, mais qui a favorisé son évolution. Son texte nous remet en tête (et dans le coeur) les raisons pour lesquelles nous sommes devenus archivistes !

Trois comptes rendus critiques viennent clore ce numéro, dont celui de Mme Siham Alaoui qui analyse pour nous la nouvelle édition de Currents of archival thinking, de MacNeil et Eastwood, actualisée au contexte numérique. Monsieur Julien Bréard nous transmet son enthousiasme concernant L’archiviste dans la cité. Un ver luisant de M. Bouyé, qui s’interroge sur notre métier d’archiviste et sa place dans la société. Finalement, l’essai Le document : communication et mémoire de MM. Tricot, Sahut et Lemarié, qui développent une théorie du document unifiée, est décortiqué sous la plume de Mme Béatrice Lecomte.

Nous espérons que ce numéro thématique vous plaira. Nous remercions chaleureusement les auteurs et les bénévoles du Comité de la revue Archives pour leur généreuse participation à la production et diffusion de ce numéro !