Due to the exceptional circumstances concerning COVID-19, Érudit wishes to reassure its users and partners that all of its services remain operational. However, in order to comply with government directives, the Érudit team is now working remotely, and some operational activities may be slower than usual. Thank you for your understanding. More information

Échos de la communautéEchoes of the Community

Co construire, suivre et réviser son projet personnalisé de rétablissement en utilisant PROJEU : vers une clinique de l’interaction[Record]

  • Dominique Mautuit

…more information

  • Dominique Mautuit
    Université Paris XII, France

Projet d’accompagnement individualisé; projet de soin individuel; projet personnalisé d’accompagnement, projet de vie, projet éducatif individualisé, projet de réhabilitation personnalisé, thérapeutique individualisée… Autant d’appellations données à un document qui, depuis une bonne décennie s’inscrit dans un recentrage des prestations pour répondre aux besoins particuliers de chaque bénéficiaire/usagers/patients/ résidents/… des établissements et services médico-sociaux (ESMS) ainsi que les services de réhabilitation en psychiatrie (CMP, Hôpital de jour, EPSM). Le passage délicat du « prêt à porter (la personne s’adapte au fonctionnement de l’établissement ou du service) au sur-mesure, voir à la dentelle » est une réalité qui s’inscrit de plus en plus dans la démarche qualité. Les différents textes législatifs à travers notamment la loi 2002-2, la loi de 2004 et celle de 2005 ont centré certains articles sur la personnalisation de l’accompagnement et la recherche de participation du bénéficiaire selon un « consentement éclairé ». Les schémas régionaux d’organisation médico-sociaux (SROMS) mettent de plus en plus l’accent sur la personnalisation de la prise en charge/accompagnement. Les projets régionaux de santé (PRS) identifient également des priorités pour la santé mentale. Le bénéficiaire des services peut parfois faire l’objet de la rédaction de deux, voire trois projets individualisés s’il est pris en charge par deux ou plusieurs services. Ces projets ont rarement une trame rédactionnelle commune, des critères communs, des objectifs communs; ce qui entraîne pour la personne accompagnée, si elle est en possession de ces documents, une confusion dans ce qu’elle a à faire et pourquoi elle le fait. La coordination des actions fait souvent défaut. L’appropriation d’un outil multidimensionnel (PROJEU) utilisant un langage commun accessible à tous pour effectuer son bilan, définir ses objectifs et identifier des moyens est développé dans cet article. La participation active à son processus de rétablissement (autodétermination, empowerment, l’utilisation de critères « gévacompatibles » (domaines de vie comme unités d’interactions personne-environnement) compréhensibles par tous, la construction de la temporalité dans son parcours de vie, représentent les piliers méthodologiques de la conception de Projeu. Un domaine de vie représente une unité d’interaction « personne-environnement » qui représente l’aspect dynamique d’entrée en relation avec le monde. Les domaines de vie utilisées dans PROJEU représentent un compromis entre les domaines de la Classification internationale du fonctionnement, de la santé et du handicap (CIF) et le Processus de production du handicap (PPH, canada) Le guide d’appui pour l’élaboration de réponses aux besoins des personnes vivant avec des troubles psychiques confirme la nécessité de réaliser l’évaluation fonctionnelle en précisant les difficultés, mais surtout les capacités de chaque personne dans les différents domaines évalués. L’objectif est de garantir aux personnes vivant avec des troubles mentaux invalidants, ou connaissant des limitations des fonctions et des habiletés sociales en raison de leur pathologie, un accès à ces soins dans une trajectoire de rétablissement, par une meilleure prise en compte de leurs capacités, de leurs compétences et de leurs choix. Objectifs du jeu : Le jeu est composé de 72 cartes. Des cartes domaines (12) sont illustrées par des dessins et pour chaque domaine cinq cartes items sont à placer sur un des quatre angles du support de jeu : c’est une force; j’ai besoin d’aide; c’est un objectif; c’est un joker (ne me concerne pas ou je n’ai pas envie de traiter cela). Utilisé avec le professionnel, Projeu permet de conforter ou confronter la personne sur la représentation qu’elle a de la réalité de son fonctionnement dans chaque domaine de vie. Un dé à douze faces permet une entrée dans chaque domaine numéroté de 1 à 12. Si la personne refait le même tirage elle va explorer d’autres items dans la dimension …

Appendices