Comptes rendus

Bloom, Arthur L., 1998. Geomorphology: A Systematic Analysis of Late Cenozoic Landforms . 3e éd., Prentice Hall, Upper Saddle River, xii + 482 p., 332 fig., 19 tabl., 21,5 x 28,5 cm,121,95 $. ISBN 0-13-505496-6. [Record]

  • Jean-Marie M. Dubois

Title : Bloom, Arthur L., 1998. Geomorphology : A Systematic Analysis of Late Cenozoic Landforms. 3e éd., Prentice Hall, Upper Saddle River, xii + 482 p., 332 fig., 19 tabl., 21,5 x 28,5 cm,121,95 $. ISBN 0-13-505496-6.

Description :

Keywords :

Author : Jean-Marie M. DUBOIS

-----------------------------------------------

Géographie physique et Quaternaire, 1999, vol. 53, n° 3, p. 413-415.

Comptes rendus

Bloom, Arthur L., 1998. Geomorphology: A

Systematic Analysis of Late Cenozoic

Landforms. 3e éd., Prentice Hall, Upper

Saddle River, xii + 482 p., 332 fig., 19 tabl.,

21,5 x 28,5 cm,121,95 $. ISBN 0-13-

505496-6.

Ce manuel a été écrit par un professeur de géomorphologie à la retraite (depuis

1996) de Cornell University. Un peu comme le fameux " Strahler " (Strahler and Strahler,

1989) pour l'ensemble de la géographie physique, Art Bloom essaie de couvrir l'ensemble de la géomorphologie, mais à un niveau légèrement supérieur. Le manuel est destiné aux étudiants du début du baccalauréat spécialisé en géographie physique ou en géologie. Abondamment illustré, relativement complet, très structuré et de lecture facile, le manuel présenté sous une robuste couverture cartonnée remplit bien son objectif. Il est cependant hors de prix pour les étudiants. De plus, son contenu est trop axé sur les USA et, malgré la révision en troisième édition, les références à l'extérieur des USA sont parfois désuètes, surtout en ce qui concerne les milieux froids. Par exemple, l'auteur fait encore référence à l'approche maximaliste de R.F. Flint, par l'entremise de Denton et Hughes (1981), en ce qui a trait aux limites d'englacement de l'est de l'Amérique du Nord et il ne traite pratiquement pas du glaciel. C'est méconnaître les travaux canadiens. Enfin, l'auteur donne un mauvais exemple aux étudiants en n'indiquant dans sa liste de références que les deux premiers auteurs des ouvrages cités.

L'ouvrage comprend 20 chapitres re

groupés en 6 parties, ce qui est trop, par ailleurs, pour un cours de 45 heures. Plusieurs modifications et ajouts, principalement reliés à l'évolution tectonique et climatique de la Terre, ont été effectués par rapport à la deuxième édition de 1991.

La première partie porte sur les fondements de la géomorphologie et comprend deux chapitres sur les objectifs de la géomorphologie et les relations entre les diffé- rents agents de formation ou de modification des paysages. La deuxième partie comprend également deux chapitres, portant sur les mouvements tectoniques et les changements climatiques cénozoïques qui ont présidé au modelé actuel de la Terre ; dans la présente édition, cette partie a été presque entièrement reprise. La troisième partie comprend deux chapitres portant sur les processus et les formes construites, en partant de la tectonique et du volcanisme. Les

trois dernières parties portent sur les processus et les formes de destruction et d'érosion, même si dans le détail on y trouve également de nombreuses formes de sédimentation : question d'échelle? La quatrième partie, la plus élaborée, comprend neuf chapitres sur les milieux subaériens, avec la météorisation (chapitre très révisé), le karst, les mouvements de masse, le flu- vial (trois chapitres dont un révisé), les processus en zones arides dont l'éolisation, le périglaciaire ; le tout se termine par un chapitre sur l'évolution du relief qu'on aurait plutôt vu, avec certaines modifications, en conclusion. La cinquième partie porte sur la glaciation et les glaciers ; elle comprend deux chapitres portant sur la glaciologie et les formes glaciaires et fluvioglaciaires, ainsi qu'un nouveau chapitre sur la géomorphologie climatique tardi-quaternaire. Dans l'ensemble, le lecteur reste cependant sur

sa faim. La dernière partie porte sur la géomorphologie côtière et comprend ...