Études françaises

Volume 32, numéro 1, printemps 1996 Le roman chevaleresque tardif Sous la direction de Jean-Philippe Beaulieu

Sommaire (14 articles)

  • Présentation : le roman chevaleresque tardif : permanence, contamination, dissolution
  • Meliador de Jean Froissart, son importance littéraire : le vrai dans la fiction
  • Les lieux de l’aventure dans le roman français du Moyen Âge flamboyant
  • Le genre du roman à la Renaissance
  • La figure d’Ogier, de la chanson de geste au roman chevaleresque
  • Le Tristan de Pierre Sala : entre roman chevaleresque et nouvelle
  • Les données chevaleresques du contrat de lecture dans les Angoysses douloureuses d’Hélisenne de Crenne
  • Les Chroniques gargantuines et la parodie du chevaleresque
  • Documents

    1. Le roman « épique » : l’exemple d’Anne de Graville
    2. Les romans chevaleresques de la fin du Moyen Âge et de la Renaissance : éléments de bibliographie

    Exercices de lecture

    1. Le soi et le double dans L’Âtre périlleux
    2. La mise en scène du Dictionnaire de l’Académie dedié au Roy (1694) : « dire d’avance » par laPreface
  • Collaborateurs
  • Résumés
  • Tous droits réservés © Les Presses de l'Université de Montréal, 1996