Études françaises

Volume 32, numéro 1, printemps 1996 Le roman chevaleresque tardif Sous la direction de Jean-Philippe Beaulieu

Sommaire (14 articles)

  1. Présentation : Le roman chevaleresque tardif : permanence, contamination, dissolution
  2. Meliador de Jean Froissart, son importance littéraire : le vrai dans la fiction
  3. Les lieux de l’aventure dans le roman français du Moyen Âge flamboyant
  4. Le genre du roman à la Renaissance
  5. La figure d’Ogier, de la chanson de geste au roman chevaleresque
  6. Le Tristan de Pierre Sala : entre roman chevaleresque et nouvelle
  7. Les données chevaleresques du contrat de lecture dans les Angoysses douloureuses d’Hélisenne de Crenne
  8. Les Chroniques gargantuines et la parodie du chevaleresque

Documents

  1. Le roman « épique » : l’exemple d’Anne de Graville
  2. Les romans chevaleresques de la fin du Moyen Âge et de la Renaissance : éléments de bibliographie

Exercices de lecture

  1. Le soi et le double dans L’Âtre périlleux
  2. La mise en scène du Dictionnaire de l’Académie dedié au Roy (1694) : « dire d’avance » par laPreface
  1. Collaborateurs
  2. Résumés