Études littéraires

Volume 20, numéro 1, printemps–été 1987 L’autonomisation de la littérature Sous la direction de Clément Moisan et Denis Saint-Jacques

Sommaire (14 articles)

Études

  1. Présentation
  2. L’autonomisation de la littérature : sa taxinomie, ses seuils, sa sémiotique
  3. Le récit de voyage : l’entrée en littérature
  4. Genre frontière et expérience des limites
  5. L’autonomisation de la «littérature nationale» au XIXe siècle
  6. D’Angéline de Montbrun à la Chair décevante. La naissance d’une parole féminine autonome dans la littérature québécoise.
  7. Constitution d’une avant-garde littéraire dans les années 1970 au Québec : le moment de négation
  8. L’inscription du littéraire dans le Matou d’Yves Beauchemin

Documents

  1. La méthode de l’histoire littéraire
  2. Rapport du Jury de composition française

Comptes rendus

  1. Renée Balibar, L’institution du français. Essai sur le colinguisme des Carolingiens à la République, Paris, Presses Universitaires de France, 1985, 421 p.
  2. Anna Boschetti, Sartre et «Les Temps modernes», Paris, Les éditions de Minuit, 1985, 326 pages ; Alain Viala, Naissance de l’écrivain, Paris, Les éditions de Minuit, 1985, 317 pages.
  3. Groupe de Recherche sur l’édition littéraire au Québec, L’Édition littéraire au Québec de 1940 à 1960, Cahiers d’Études littéraires et culturelles, no 9, Sherbrooke, Université de Sherbrooke, 1985, 217 p.

 

  1. Ont collaboré à ce numéro