Vous êtes sur la nouvelle plateforme d’Érudit. Bonne visite! Retour à l’ancien site

Recensions

Normand Provencher, Trop tard ? L’avenir de l’Église d’ici. Ottawa, Novalis, 2002, 231 p.

  • Gilles Routhier

…plus d’informations

  • Gilles Routhier
    Université Laval, Québec

Corps de l’article

Plusieurs ouvrages se sont intéressés récemment au devenir, voire à l’avenir du catholicisme. Du lot se dégagent, en France, les ouvrages de Jean Delumeau et de Danièle Hervieu-Léger. Chez nous, à la suite de bien d’autres, Normand Provencher, dans un genre bien différent, pose aussi la même question. Plusieurs dimensions du catholicisme sont abordées dans ce petit livre à l’écriture simple et à la lecture facile : l’enseignement de la théologie, les ministères, les paroisses, la vie religieuse, etc. Le plus grand mérite de cet ouvrage est certes d’avoir posé, pour un large public, la question de l’avenir du catholicisme. On connaît les talents de vulgarisateur de Normand Provencher et on peut à juste titre dire que son ouvrage a permis un questionnement et un débat autour de cette question dans des milieux et des cercles qui regardaient tranquillement les choses aller. Cet ouvrage a permis une large discussion, un débat public — si je puis dire. Certes, les analystes ou les universitaires trouveront, ici et là, que le propos manque d’approfondissement ou de nuances, mais l’objectif de l’ouvrage était sans doute ailleurs et cet objectif est manifestement atteint.

Un livre provocateur, qui a ouvert un débat et qui a joué sans doute un rôle dans la discussion actuelle sur l’avenir de l’Église au Québec.