Relations

Numéro 771, mars–avril 2014 La retraite : une responsabilité collective

  Feuilleter ce numéro

ARTISTE INVITÉ : Né à Trois-Rivières, Louis-Pierre Bougie s’initie à la gravure à l’École des beaux-arts de Montréal avec Angèle Beaudry, de 1967 à 1970, ainsi qu’aux ateliers Lacourière-Frélaut et Champfleury à Paris, entre autres. En 1983, il fonde l’Atelier circulaire à Montréal et publie son premier livre d’artiste Le Prince sans rire. Suivront dix autres qui feront l’objet de plusieurs expositions. En 2005, il reçoit le prestigieux prix de la Fondation Monique et Robert Parizeau pour sa contribution au domaine du livre d’artiste. Au fil de ses voyages, il a su développer un langage et des techniques qui lui sont propres, comme ses monotypes à la pierre noire et à l’acrylique sur papier ou carton, dans des teintes dominantes de bleu délavé, avec passages sous presse qui y laissent des « salissures » chères à l’artiste. Une exposition « Rétrospective » est prévue au Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul en novembre 2014. louispierrebougie.com.

Sommaire (22 articles)

Éditorial

  1. La voie de la gauche

Actualités

Horizons

  1. Les jésuites au Myanmar

Le carnet

Dossier. La retraite : une responsabilité collective

Ailleurs

Chronique littéraire

Soifs

  1. La dernière saison de désarroi

Regard

  1. En bref

Débat

  1. Un virage numérique est-il souhaitable pour Relations?
  1. Multimédias
  2. Livres

Tous droits réservés © Relations, 2014