Comptes rendus : Théories, idéologies et problèmes internationaux

GOURLAY, K.A. A World of Waste. Dilemmas of Development. London (England), Zed Books, 1991,256 p.[Record]

  • Nicole Boucher

700

Études internationales, volume xxiv, n° 3, septembre 1993

Gourlay, K.A. A World oj Waste. Dilemmas of Development. Lon-don (England), Zed Books, 1991,256 p.

Cet ouvrage a pour objectif de traiter globalement, internationalement des problèmes de pollution et d'environnement. La contribution originale du Dr. Gourlay, spécialiste en pollution des mers, consiste essentiellement dans l'assemblage et la structuration des informations disponibles autour du thème central du dilemme du développement industriel. En mettant en évidence les processus de production et les limites des différentes modalités de traitement existantes, il s'inquiète des conséquences de l'accumulation de déchets dangereux sur l'avenir de notre planète. Son propos est plus descriptif que militant, alors que son analyse est fondée sur des observations et des études scientifiques d'impact.

L'auteur aborde le sujet dans un prologue, en rappelant les tentatives de l'Ouest, entre 1986 et 1988, de transférer au Tiers-Monde la responsabilité d'entreposer et de disposer de leurs déchets dangereux. Heureusement, en mai 1988, l'Organisation pour l'unité africaine (oua) condamne le «dumping» de déchets nucléaires et industriels comme «crime contre l'Afrique». Un consensus international se manifeste alors pour exiger le retour des déchets nucléaires aux pays «producteurs» et ainsi le marché international des déchets dangereux s'effondre.

Suite à ces événements, l'auteur remarque trois composantes essentielles du marché des déchets toxiques:

1) des firmes dans un pays industriel, généralement à l'Ouest, anxieuses de disposer de leurs déchets à un prix le plus bas possible ;

2) un pays destinataire du Tiers-Monde, tellement endetté qu'il accepte de risquer la santé de ses habitants en échange de dollars ;

3) un groupe d'intermédiaires acceptant de réaliser le transport.

Il se demande pourquoi l'Ouest industriel insiste autant pour se décharger de ses surplus dans le Tiers-Monde. Comment disposait-il de ces déchets avant et pourquoi il ne le fait plus ? Quel type de déchets cherche-t-on ainsi à transférer «ailleurs» et pourquoi y en a-t-il autant ? Que fait-on des déchets au Tiers-Monde ? Peut-on les éliminer plutôt que les transférer chez le voisin ? En somme, pourquoi les déchets? quels déchets? et est-ce dangereux pour l'homme et pour l'environnement ?

Il cherche donc une réponse à ses questions en commençant par se situer parmi les différentes définitions et typologies. Il adopte pour sa part une définition opérationnelle des déchets se résumant à: «ce que nous ne voulons pas ou que nous ne savons pas utiliser». Même si l'humanité a toujours produit des rebuts, l'accumulation de déchets industriels en fait maintenant un problème moderne. Comme ils ne sont qu'une partie des produits d'un processus, comme ils ont des formes très variées, comme nous manquons d'information précise sur les effets sur l'environnement de la majorité des composants chimiques, il est de plus en plus difficile de les décrire, de les traiter et de les éliminer.

701

En première partie, le Dr Gour-lay dresse un panorama original en partant du processus de production des déchets pour ensuite décrire en deuxième partie diverses modalités de traitement, d'élimination (la terre, l'eau, le feu et l'air) et leurs limites respectives.

Commençant par les excréments humains, puis les déchets domestiques et municipaux, il démontre que la densité de la population, le gaspillage et l'insuffisance des investissements pour le traitement de ces déchets sont déjà très problématiques tant à cause de la pollution de l'eau, de l'air que de la terre.

Ensuite, les déchets industriels, en particulier des usines chimiques, les mines et les fonderies, de même que l'agriculture et l'élevage ...