Articles

Rétrospective des activités rédactionnelles

  • Marc-André Éthier and
  • David Lefrançois

…more information

Access to this article is restricted to subscribers. Only the first 600 words of this article will be displayed.

Access options:

  • Institutional access. If you are a member of one of Érudit's 1,200 library subscribers or partners (university and college libraries, public libraries, research centers, etc.), you can log in through your library's digital resource portal. If your institution is not a subscriber, you can let them know that you are interested in Érudit and this journal by clicking on the "Access options" button.

  • Individual access. Some journals offer individual digital subscriptions. Log in if you already have a subscription or click on the “Access options” button for details about individual subscriptions.

As part of Érudit's commitment to open access, only the most recent issues of this journal are restricted. All of its archives can be freely consulted on the platform.

Access options
Cover of Volume 49, Number 1, 2023, Revue des sciences de l’éducation

Ce numéro de la Revue des sciences de l’éducation est le premier du volume 49. Bientôt, elle aura donc 50 ans ! La Revue a toujours été un espace dynamique de réflexion, de débat et de partage de connaissances dans le domaine de l’éducation, et elle le demeure. Au fil des années, elle a connu une transformation profonde, passant, entre autres choses, d’une publication imprimée et nationale à une revue numérique et internationale. Nous avons aussi entrepris un processus de transformation, dont le volume 45 a marqué un jalon, en diversifiant les enjeux couverts par notre publication. Nous avons intégré de nouvelles rubriques – Lectio, Quaestio et Disputatio – pour encourager davantage de discussions approfondies à l’intersection de controverses méthodologiques, scientifiques et parfois sociopolitiques en éducation. Une autre rubrique, Argumenta, a été introduite dans le volume 47 pour vivifier ces débats. Nous reconnaissons en outre l’importance des recensions de monographies savantes récentes, l’augmentation de leur nombre reflétant leur valeur intellectuelle et leur contribution à notre domaine. Nous maintenons notre engagement envers les numéros thématiques, qui permettent à des groupes de chercheur⋅se⋅s chevronné⋅e⋅s, en provenance d’universités différentes, de creuser un thème important dans la recherche de pointe. Dans le cadre de ce numéro, nous avons donc demandé à une experte de la recherche sur l’intégrité académique de réfléchir sur les balises que les chercheur⋅se⋅s devraient se donner quant à l’usage l’intelligence artificielle (IA) à l’université en général et dans la publication savante en éducation en particulier. Cette experte, dans une note éditoriale, appelle à la prudence et à la transparence. Nous espérons que cette réflexion éclairera autant que possible nos lecteur⋅rice⋅s. Pour l’instant, la Revue a décidé de ne pas exiger des auteur⋅e⋅s de citer davantage l’IA qu’elle⋅il⋅s ne citeraient une calculatrice ou une application de traitement de textes. Nous soulignons toutefois l’importance, pour les auteur⋅e⋅s, de prendre au sérieux cette question, afin de faire preuve de l’intégrité attendue de leur part. De même, pour réduire les couts de production en prévision du passage au libre accès complet des contenus de la Revue, nous avons adopté le gabarit de mise en page d’Érudit et la version 3.3 de l’Open Journal Système (OJS) – Service de gestion des manuscrits – à l’automne 2023. Ces changements essentiels pour l’avenir de notre publication ont impliqué une révision de nos processus éditoriaux et une période d’adaptation. Ces initiatives ont renforcé notre position parmi les revues les plus téléchargées en sciences humaines et sociales, tout en contribuant à l’obtention de notre récente subvention du CRSH pour la période 2022-2025. Comme revue financée par le FRQSC, nous devons continuer à nous adapter aux évolutions du paysage académique, entre autres en ce qui concerne le plan de libre accès sans embargo adopté à l’échelle provinciale. Sur le plan financier, le FRQSC nous accompagne présentement dans cette transition, nous permettant ainsi de répondre aux exigences du plan. L’année dernière, 75 articles ont été publiés dans nos différentes rubriques. En 2023-2024, la Revue entend poursuivre sur cette lancée et pérenniser cette diversité sans rien perdre de sa profondeur et de sa rigueur. Pour ce faire, par exemple, trois membres du Comité de rédaction travaillent actuellement à la mise à jour des descriptions de rubriques et des grilles d’évaluation. Enfin, la Revue félicite monsieur Guillaume Descary et ses coauteur⋅e⋅s, Éliane Thouin, Élizabeth Olivier, Véronique Dupéré, Éric Dion, Isabelle Archambault et Éric Lacourse, en tant que lauréat⋅e⋅s du Prix André-Girard 2021 pour leur article intitulé : « Le décrochage scolaire est-il contagieux ? Exploration du rôle des amis, des partenaires amoureux et de la fratrie ». Créé en 1989 du …