Sens public

Managing editor(s): Marcello Vitali-Rosati

About

La revue Sens Public a été fondée en 2003 par Gérard Wormser en France et s’est installée depuis 2012 à l’Université de Montréal sous la direction éditoriale de son rédacteur en chef, Marcello Vitali-Rosati, professeur au Département des littératures de langue française. 

Sens public s’est donné pour objet une analyse théorique, philosophique et politique des changements des espaces publics dans notre société contemporaine. L’objectif de la revue est de proposer des analyses scientifiques approfondies capables de décrypter les phénomènes sociologiques et politiques qui caractérisent le monde globalisé. La dimension numérique de la culture contemporaine, avec l’apparition de nouveaux réseaux intellectuels et de nouvelles formes de production et de diffusion du savoir, est interrogée de façon systématique dans nos articles. Pour mener à bien sa mission, Sens Public a fait le choix d'une perspective transdisciplinaire, favorisant des approches hybrides tout en garantissant leur rigueur scientifique. La revue comble un besoin majeur en offrant à des chercheurs qui travaillent à la jonction de plusieurs disciplines un espace d’expression et de diffusion qui jusque-là faisait dans l’ensemble défaut. Cet espace transdisciplinaire est par ailleurs indispensable à l’étude de la culture numérique émergente, qui appelle une pensée multidisciplinaire. 

Dès sa création, la revue Sens Public s’est imposée comme une pionnière dans le milieu de l’édition numérique, en devenant un acteur des mutations contemporaines. Aujourd’hui, forte de plus d’une décennie d’expérience, elle fait valoir une expertise hors-norme dans le domaine de l’édition numérique, qui lui permet de se distinguer et d’offrir à ses auteurs un support de qualité pour diffuser leurs travaux. De fait, la réflexion sur les nouvelles formes de production et de diffusion du savoir est devenue l’un des axes de réflexion les plus abordés dans nos publications : aujourd’hui il ne s’agit plus seulement de faire du numérique, mais aussi de produire une réflexion scientifique et épistémologique sur ses enjeux.

La revue Sens public remercie le FRQSC et le CRSH pour leur soutien.

Contact

Université de Montréal, Département de littératures de langue française, Pavillon Lionel-Groulx, 3150, rue Jean-Brillant, Montréal (QC) H3T 1N8

Back issues (3 issues)

Permanent archiving of articles on Érudit is provided by Portico.


Sens public s’engage à faire évaluer par deux spécialistes au moins chaque article soumis dans sa rubrique « Essais » en respectant un protocole strict, assurant l’anonymat des auteurs et garantissant l’examen sérieux et minutieux des textes soumis, et ce, dans des délais aussi brefs que possible.

Tous nos textes sont placés sous Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International (CC BY-SA 4.0)

Editorial board

Rédacteur en chef : Marcello Vitali Rosati (professeur agrégé, Université de Montréal)

Rédactrice adjointe : Servanne Monjour (Postdoctorante, Université McGill)

Coordination éditoriale : Karine Bissonnette (UdeM) et Margot Mellet (UdeM)

Comité éditorial : Marcello Vitali-Rosati (Université de Montréal), Junia Barreto (Université de Brasilia), Renée Bourassa (Université Laval), Thomas Carrier-Lafleur (Université de Montréal), Emmanuel Château-Dutier (Université de Montréal), Servanne Monjour (Université de Montréal), Suzanne Paquet (Université de Montréal), Niels Planel, Christophe Premat (Université de Stockholm), Geoffrey Rockwell (University of Alberta), Gérard Wormser (École normale supérieure de Lyon)

Comité scientifique : Marc Angenot (McGill University, Canada); Stéphane Corcuff (CEFC, Taiwan); Michel Deguy (Université Paris 8, France); Milad Doueihi (Université Paris IV Sorbonne, France); Geneviève Fraisse (CNRS, France); Roberto Gac (écrivain); Jean-Claude Guédon (Université de Montréal, Canada); Alain Kerlan (Université de Lyon 2, France); Geert Lovink (Institute of Network Cultures, Amsterdam, Pays Bas); Jean-Guy Meunier (Université du Québec à Montréal, Canada); Pierre Moeglin (Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord, France); Alok Nandi (Université de Bruxelles, Belgique); Michel Pierssens (Université de Montréal, Canada); Saskia Sassen (Columbia University, New York, US); Michael Sinatra (Université de Montréal, Canada); Stéfan Sinclair (McGill University, Canada)