Dossier

InéditVolver (extraits)

  • Francine Noël

This document's content is inaccessible due to copyright reasons.

Notes sur les personnages des extraits :

Félix et Janvier: la vingtaine, étudiants dans une école de théâtre;

Céline: environ quarante ans, d'origine française;

Allégra, dite "Minoune": six ans.

Séquence 33. INTÉRIEUR/JOUR.

Plan d'une sécbeuse à linge de type commercial. La sécheuse fonctionne; elle est pleine. Félix regarde tourner les vêtements à l'intérieur de la machine. On voit son visage en réflexion dans la vitre.

JANVIER (hors champ)

... Tes chanceux de pas être en amour...

FÉLIX Qu'est-ce qui te dit que je le suis pas?

JANVIER (quipasse lentement dans le champ de vision de Félix) Ah oui? De qui?

FÉLIX

Décroche pas, ça s'en vient! C'est bon! Plus souple encore! Plus lent. Slow!

On voit maintenant la buanderie du point de vue de Félix: Janvier, toujours en cothurnes, fait du t'ai chi en répétant son texte. Il y a quelques personnes dans la place, dont un Pakistanais, une fille qui passera toute la séquence au téléphone, un gars du genre " chômeur professionnel ": installé avec son Pepsi sur la table de pliage, il lit le Journal de Montréal, une femme qui a tout l'air d'être une

Scénario en préparation, imaginé en collaboration avec Robert Favreau, réalisateur. Productrice: Marie-Andrée Vinet

Voix et Images, vol. XVÏÏI, n* 2 (53), hiver 1993

itinérante et qui fourrage dans un immense cabas, une jeune fiUe portant des vêtements au moins deux tailles trop petites et des souliers à talons aiguilles, et une femme en bigoudis.

fanvier sourit à tout ce monde d'un air affable. À travers la vitrine, on voit le tandem de Félix attaché à un poteau.

JANVIER

"j'ai trébuché dans Trézène mourante, j'ai rampé dans Mycènes et j'ai, deux fois vainqueur..." Non, c'est pas ça. De qui t'es amoureux? Raconte!

FEUX (dont on ne voit toujours que la figure souriante)

Pas ici! Je lave pas ma vie en public! J'ai de la pudeur, moi!

Dans une pose élégante et très naturelle, Félix est allongé sur les laveuses. Il ne porte que des boxers. À côté de lui, ses cothurnes, un livre de René Dumont et un sac de plastique entrouvert où sont rangés des vêtements propres.

LE PAKISTANAIS (au chômeur)

How does it work? It doesn't work!

Le chômeur se concentre sur son journal. Le Pakistanais contemple d'un air impuissant le texte français des affiches collées aux murs. Félix saute en bas des laveuses et s'approche de lui. En parlant anglais, il utilisera différents accents.

FÉLIX

Yes, it works! Mais oui, ça travaille! But you have to be good with it, man!

// prend l'argent des mains du Pakistanais, l'introduit dans la machine, la brasse un peu, pèse sur les boutons, lui donne quelques coups de pied amicaux.

LE CHÔMEUR PROFESSIONNEL

Aïe toi, le fif, lâche les meubles!

La machine se met à fonctionner.

FELIX

Look, it works !

LE PAKISTANAIS

Thank you.

Jarmier a continué son tal chi. Félix se place devant lui, très proche, et leurs deux figures colièes se déplacent au même rythme.

FÉLIX

Lâche pas, mon pit!

JANVIER

Lâchez-moi, vous! Le buveur de Pepsi va appeler l'escouade de la moralité!

FÉLIX

J'ai un truc pour pas capoter en amour: quand ça devient trop rushant, Je lis Bertrand Russel ou Hubert Reeves, des auteurs comme ça. Tu vois le genre? Des fois, il suffit d'un paragraphe pour que je me mette à planer; tout devient relatif, surtout mon cas, mes détresses amoureuses rétrécissent... Le discours scientifique neutralise les passions! C'est ça "l'effet Russell".

Ils sont passés devant ...