Criminologie

Volume 49, numéro 1, printemps 2016 Quand le crime économique contribue au développement des sciences sociales Sous la direction de Carla Nagels et Daniel Dos Santos

Sommaire (12 articles)

  1. Introduction : Quand le crime économique contribue au développement des sciences sociales
  2. Témoignage sur un parcours de recherche : Légalistes et transgresseurs : le rapport paradoxal des élites dirigeantes aux règles sociales
  3. La reconstruction par association des problèmes publics : Retour sur l’invention du blanchiment d’argent
  4. Intermédiaire d’intermédiaires : La place du privé dans la lutte anticontrefaçon
  5. La tolérance des juges à la fraude fiscale : un inconscient d’institution
  6. Les victimes de la criminalité d’entreprise : le conflit ignoré
  7. Réaction sociale et criminalité en col blanc : Vers une compréhension contextualisée des réformes législatives et institutionnelles générées par la délinquance des élites
  8. Le contrôle plurinormatif des gangs de rue : Contributions des études sur la délinquance des élites à la compréhension de la judiciarisation de la criminalité de rue
  9. Quand la « délinquance des élites » contribue au savoir criminologique
  10. Classes dominantes, classes délinquantes ? : Le crime économique comme figure de la critique sociale

Hors thème

  1. Sondages Web, opinion publique et performance policière
  2. Quand les corps adolescents parlent de l’enfermement