Vous êtes sur la nouvelle plateforme d’Érudit. Bonne visite! Retour à l’ancien site

IntroductionIntroduction

  • Nathalie Cooke

Corps de l’article

When CuiZine began in 2008, our primary goal was to provide a venue to showcase excellent scholarship on Canadian foodways and bring that scholarship to a broad reading public. At the heart of each issue are peer-reviewed articles that offer original insights into Canada's diverse food practices. CuiZine's commitment to open access has made this body of knowledge accessible to a remarkably wide audience. In 2009, the journal's first full year of production, more than 6,800 readers browsed our articles. By 2013, annual readership reached 12,260, drawing audiences from more than 114 countries, for a journal now indexed through CAB Abstracts and World Health Databases.

Over the years, CuiZine developed a number of regular features popular with audiences and authors alike because they profile explorations of Canadian foods and food practices in a variety of formats and communication mediums. A"Petite Madeleine", for example, offers a reader one taste of a particular food memory. In CuiZine 5.1, Linda Morra shares one of her own family's culinary treasures -- a series of recipes recorded on remnants of curtain tape -- and the stories they tell of her grandmother's world. A series about "Iconic Canadian Foods", previously entitled "Foodstuff", profiles particular food items that have come to symbolize our distinctive food traditions. Here, Lenore Newman muses on the berries in the Canadian landscape and mythology.

In Cuizine 4.2 we introduced a new series called "Cooking the Books", which invites contributors to look closely at a significant Canadian cookbook and test some of its recipes. In this issue, "Cooking the Books" focuses on three nineteenth century cookbooks, including La cuisinière canadienne, one of Canada's very first cookbooks. Yannick Portebois told us she had become "amoureuse du petit ouvrage" and we are sure that you will also be charmed by its treasures, thanks to Yannick's eloquent discussion and her detailed photographs. Next, we expect you will laugh along with Kathy Cohen as she candidly describes what she calls her "adventure" with Clever Cooking for Careful Cooks. "2 calf’s feet" her article begins, using the spelling and punctuation of the original, "You’ve got to be kidding!" Finally, Hallie Borstel focuses her own experiments with The Dominion Cook-Book on a cake with a fascinating name and culinary past: "Vanity Cake". We expect that you, too, will be tempted to take other historical cookbooks to your kitchen and look forward to hearing from you about the results. Do let us know how you fare by contacting us at cuizine.info (at) mcgill.ca.

While we normally review books published very recently, we made an exception for a significant contribution to the Canadian culinary scene: a book with Anne Marie Lane Jonah and Chantal Véchambre as its primary authors, entitled French Taste in Atlantic Canada, 1604–1758, A Gastronomic History / Le goût français au Canada atlantique, 1604–1758, Une histoire gastronomique. Although the review by Fiona Lucas appears in the book review section, it could also be quite at home within the series "Cooking the Books". After all, Fiona brings a deep knowledge of historical cookery to her reading of this book written to commemorate the 300th anniversary of the 1713 founding of Fortress Louisbourg.

Just as we challenged contributors to cook from books, so too we invited talented photographer Rita Taylor to provide images as vivid as those conjured in our imaginations by Canadian writers. Rita responded with a series of photographs that are nothing short of breathtaking. In issue 4.1, we could almost hear the sharp intake of breath when you first see the rich reds of her canned tomatoes, inspired by Catharine Parr Traill's own historical cookbook, The Female Emigrant's Guide, or the vibrant colours if images complementing Mary di Michele's wonderful poem "Mimosa". In this issue, we offer a series inspired by Sinclair Ross' classic novel, As For Me and My House.

A number of the research articles and book reviews seem to resonate with one another in this issue. Caroline Lieffers and Jason Wong follow a trail from a single Dim Sum ticket to a deeper understanding of the Chinese community in Canada, while Willa Zhen reviews Lily Cho's book on the rural Chinese restaurant. Erna Van Duren and Rita Hansen Sterne pursue a case study of the Ontario Christian Gleaners, a not-for-profit organization with business practices developed to be in keeping with the longstanding Christian practice of gleaning, which allows for enough grain to be left unharvested to sustain those in dire need. In turn, Marie Leconte, in her review of Lissa Wadewitz's book, The Nature of Borders, learns of the perils of abandoning age-old practices with recent depletion of salmon stocks in Canada in part due to unsustainable fishing practices.

As always, this issue has involved the work of many hands. To Alexia Moyer, who shepherded this issue through its early phases, and to Renée Desjardins who served as Director of Translation for this issue, many thanks. Renée has also been working with CuiZine as Director of External Communications and Social Media. Do follow us on Twitter, since Renée offers timely information about what is going on in the world of food studies in Canada: @CuiZineCanada.

We hope this issue will pique and sustain your interest, just as historical cookbooks and longstanding foodpractices have sustained the interest of our contributors. Enjoy CuiZine 5.1, "Sustaining Foods and Food Traditions".

Au moment de sa conception en 2008, CuiZine se voulait une publication de prédilection pour faire valoir et rayonner la recherche en études alimentaires au Canada. Au coeur de chaque numéro, CuiZine propose des articles variés, ayant fait l’objet d’une évaluation rigoureuse. Chaque article tente d’élucider une pratique culinaire bien propre au Canada, tout en illustrant la diversité de l’univers culinaire canadien. Grâce au libre accès, la revue peut joindre un vaste auditoire. En 2009, après un an de travail acharné, plus de 6 800 lecteurs ont lu les articles publiés. En 2013, ce chiffre a augmenté à 12 260 visiteurs, en provenance de plus de 114 pays. CuiZine est indexé sur CAB Abstracts et World Health Databases.

La revue comporte désormais diverses sections à thématiques spéciales. Celles-ci ont connu un grand succès auprès de nos lecteurs et ont suscité la créativité de nos auteurs. Ces sections mettent en avant-scène les pratiques et les aliments typiquement canadiens, mais sous l’angle de différents médias. Par exemple, la section « Petite Madeline » cherche à évoquer un souvenir lié à la nourriture. Dans le numéro 5.1, Linda Morra partage les trésors culinaire de sa famille : des recettes écrites sur du ruban fronceur. Ces recettes dévoilent l’histoire de sa grand-mère. La section «Des produits alimentaires emblematiques » («Iconic Canadian Foods » précédemment « Foodstuff ») met en valeur les ingrédients et les produits qui font partie de notre identité culinaire. Dans cette édition, Lenore Newman nous parle des baies propres au terroir canadien et de mythologie.

Dans l’édition 4.2, nous avons présenté une nouvelle section intitulée « Cooking the Books », qui invite nos contributeurs à cuisiner l’une des recettes de notre liste de livres de cuisine canadiens. Trois livres du 19e siècle sont scrutés, notamment La cuisinière canadienne, l’un des grands livres de la cuisine canadienne. Yannick Portebois nous avoue quelle est « amoureuse du petit ouvrage » et nous sommes d’avis que le lecteurs le seront également grâce à l’analyse éloquente de Mme Portebois. Vous rirez enlisant l’article de Kathy Cohen dans lequel elle décrit candidement son expérience avec le livre Clever CookingFor Careful Cooks. Dès la première page, elle note des fautes d’orthographe dans l’original; « Incroyable! », nous dit-elle. Hallie Borstel nous propose un compte rendu de The Dominion Cook-Book dans lequel on peut trouve la recette pour un gâteau « vanité ». Nous croyons que cette section vous donnera envie d’aller jeter un coup d’oeil aux livres de recettes du passé. Si vous souhaitez partager vos expériences et anecdotes, communiquez avec nous au cuizine.info@mcgill.ca.

Normalement, les comptes-rendus critiques se limitent aux livres récents. Cependant, French Taste in Atlantic Canada, 1604-1758/Le goût français au Canada atlantique une histoire gastronomique (Jonah et Chantal Véchambre) fait exception à cette règle. Fiona Lucas nous donne ses impressions, bien que son compte rendu aurait pu très bien s’intégrer à la section « Cooking the Books ». Avec une fine connaissance de l’histoire culinaire, Mme Lucas nous présente ce livre qui célèbre le 300e anniversaire de la Forteresse de Louisbourg.

Nous avons invité la photographe Rita Taylor à partager ses clichés tout aussi riches que les textes proposés par nos auteurs canadiens. Mme Taylor nous a fait parvenir une série de photos qui vous couperont le souffle. Dans l’édition 4.1, nous pouvions quasiment entendre l’inhalation au moment de voir les rouges vifs de ses tomates en conserve (une série inspirée par le livre The Female Emigrant’s Guide par Catharine Parr Traill). Les couleurs vives accompagnant le poème « Mimosa » de Mary di Michele étaient tout aussi spectaculaires. Pour l’édition 5.1, nous offrons une nouvelle série inspirée du roman As For Me and My House de Sinclair Ross.

À son tour, Marie Leconte, dans son compte rendu du livre de Lissa Wadewitz, The Nature of Borders, découvre les dangers associés à l’abandon de pratiques ancestrales avec l’épuisement des stocks de saumon au Canada, en partie le résultat des pratiques de pêche non durables.

Il y a plusieurs recoupements entre les articles et différentes sections de cette édition de CuiZine. Caroline Lieffers et Jason Wong nous propose un article ayant pour objet d’étude une commande placée dans un restaurant qui avait la réputation d’offrir des dim sum traditionnels. Les auteurs nous montrent qu’une simple commande peut ouvrir tout un monde, en l’occurrence, celui d’un peuple déplacé : les Chinois ayant élu domicile au Canada. Dans la même veine, Willa Zhen donne sa critique du livre de Lily Cho à propos du restaurant traditionnel chinois. Erna Van Duren et Rita Hansen Sterne ont rédigé un article à propos d’une étude de cas lié au groupe Ontario Christian Gleaners, un organisme à but non lucratif qui a pour mandat d’aider ceux et celles n’ayant pas suffisamment de nourriture à l’aide de dons de produits alimentaires. Marie Leconte nous propose une critique du livre The Nature of Borders rédigé par Lissa Wadewitz. Ce livre traite des enjeux liés à la pêche commerciale au Canada.

Plusieurs chefs ont mis leurs mains à la pâte. Nous tenons à les remercier ici : Alexia Moyer qui a été indispensable pour la préparation de l’édition 5.1; Renée Desjardins qui a assuré, en partie, la traduction des textes. Mme Desjardins est aussi à la tête des communications externes et des médias sociaux. Pour des mises à jour appétissantes au sujet des études alimentaires et tout ce qui est #bonnebouffe, rendez-vous sur Twitter @CuiZineCanada (gazouillis en anglais et en français).

Nous souhaitons que ces articles à propos de livres culinaires du passé et de pratiques culinaires durables suscitent votre intérêt. Bonne lecture!