Articles

« À l’occasion du travail » : une notion classique utile à la reconnaissance de l’obligation de disponibilité des travailleurs? Une exploration de la jurisprudence

  • Gabriella Bruno,
  • Nancy Martel et
  • Guylaine Vallée

…plus d’informations

  • Gabriella Bruno
    Étudiante à la maîtrise en relations industrielles, Université de Montréal

  • Nancy Martel
    Collaboratrice, dans le cadre du projet de recherche, et avocate à la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ)

  • Guylaine Vallée
    Chercheure principale du projet de recherche et professeure titulaire de droit du travail à l’École de relations industrielles de l’Université de Montréal

Le présent article a été écrit dans le cadre d’un projet de recherche intitulé : L’obligation de disponibilité du salarié : une nouvelle source de précarité ou de flexibilité, subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Il s’appuie, notamment, en les mettant à jour, sur une partie des résultats du mémoire de maîtrise réalisé par Gabriella Bruno intitulé : Le droit à la réparation des lésions professionnelles des travailleurs soumis à une obligation de disponibilité : une analyse jurisprudentielle longitudinale, mémoire de maîtrise en relations industrielles, Université de Montréal, 2015 [non publié]. Les auteures remercient les évaluateurs de l’article pour leurs suggestions d’ajouts très pertinents.

L’accès aux articles des numéros courants de cette revue est réservé aux abonnés. Pour accéder aux numéros d’archives disponibles en libre accès, consultez l’historique des numéros.

Si vous détenez un abonnement individuel à cette revue, veuillez vous identifier en vous connectant.

Pour plus d’informations, veuillez communiquer avec nous à l’adresse client@erudit.org.

Seul le résumé sera affiché.

Couverture de Volume 48, numéro 2, 2018, p. 249-467, Revue générale de droit