You are on Érudit's new platform. Enjoy! Switch to classic view

Recensions

Boutet, M. et Pharand, J. (2008). L’accompagnement concerté des stagiaires en enseignement. Québec, Québec : Presses de l’Université du Québec

  • Sylvie Viola

…more information

  • Sylvie Viola
    Université du Québec à Montréal

Article body

Composé de huit articles de différents chercheurs, l’ouvrage aborde des thèmes sur le sujet très large qu’est l’accompagnement des stagiaires. Tout d’abord, il traite des attentes des stagiaires quant aux compétences d’ordre professionnel et personnel des enseignants associés qui les accompagnent durant leur stage. Par la suite, on y présente une recherche où sept stagiaires sont accompagnés par un superviseur expert dont le succès de l’approche coopérative est validé par les résultats des élèves. De façon plus générale, le chapitre 3 définit différentes facettes du rôle de l’enseignant associé et soulève plusieurs défis à relever pour que ces rôles soient respectés. Les chapitres 4 et 5 mettent en relief le rôle du superviseur de stage en précisant qu’ils perçoivent l’enseignant associé comme le principal formateur du stagiaire et en soulignant que le partenariat, la coopération et la concertation sont les conditions essentielles du dialogue dans la dyade superviseur/enseignant-associé. Le chapitre 6 aborde la notion de communauté professionnelle en réseau comme outil de développement professionnel. Une analyse de la pratique réflexive dans-sur et pour l’action est présentée au chapitre 7. Enfin, le dernier chapitre aborde la supervision pédagogique sous l’angle de l’action morale.

La pertinence du présent ouvrage se justifie par le contexte actuel où le référentiel des compétences des étudiants universitaires et celui des élèves du primaire s’élargit dorénavant à celui des enseignants associés et des superviseurs de stage. De façon générale, l’ouvrage montre bien la nécessité, pour les milieux universitaires et les milieux de pratique, de travailler en harmonie et en concertation pour le développement optimal de chacun des acteurs de la triade enseignant-associé, superviseur de stage et stagiaire. En ce sens, l’ouvrage devrait servir de référence aux formateurs de formateurs, puisqu’ils sont directement concernés par cette triade et par les changements qui doivent s’opérer au coeur de celle-ci.

Certains chapitres proposent d’ailleurs des pistes d’interventions très concrètes à cet égard. Toutefois, d’autres parties de l’ouvrage semblent très condensées sur le plan méthodologique ou théorique et répondent moins aux préoccupations du formateur, qui recherche davantage des pistes de solutions aux problèmes soulevés par les acteurs de la triade ou des idées pour promouvoir les changements au sein de son programme d’accompagnateurs de stagiaires. À ce titre, l’idée du formateur-expert nous invite à revoir ou à entrevoir la pertinence de faire travailler les superviseurs et les professeurs des départements en réciprocité autour d’un but commun, pour reprendre le modèle de St-Arnaud (2003) cité par Colette Gervais (chapitre 5). C’est dans cette perspective que la création de liens théorie-pratiques prendrait tout son sens et que la pratique réflexive pourrait s’effectuer efficacement, puisque celle-ci est une condition sine qua non du développement des compétences en classe de stage, comme le notent avec raison Guillemette et Gauthier (chapitre 7). Cela rejoindrait d’ailleurs une des conclusions de l’ouvrage, qui privilégie une véritable relation de partenariat entre les différents acteurs qui interviennent dans le développement des compétences professionnelles des enseignants. Bref, un ouvrage à consulter pour la diversité des éléments abordés, pour la cohérence entre les idées véhiculées par les différents auteurs et pour les pistes à explorer.