Hors-dossier

Warren I. Cohen, America’s Response to China : A History of Sino-American Relations, 6e édition, New York, Columbia University Press, 2019 (1970), 343 p.

  • Xavier Larkin-Doucet

…plus d’informations

  • Xavier Larkin-Doucet
    Candidat à la maîtrise en sciences historiques, Université Laval

L’accès à cet article est réservé aux abonnés. Seuls les 600 premiers mots du texte seront affichés.

Options d’accès :

  • via un accès institutionnel. Si vous êtes membre de l’une des 1200 bibliothèques abonnées ou partenaires d’Érudit (bibliothèques universitaires et collégiales, bibliothèques publiques, centres de recherche, etc.), vous pouvez vous connecter au portail de ressources numériques de votre bibliothèque. Si votre institution n’est pas abonnée, vous pouvez lui faire part de votre intérêt pour Érudit et cette revue en cliquant sur le bouton “Options d’accès”.

  • via un accès individuel. Certaines revues proposent un abonnement individuel numérique. Connectez-vous si vous possédez déjà un abonnement, ou cliquez sur le bouton “Options d’accès” pour obtenir plus d’informations sur l’abonnement individuel.

Dans le cadre de l’engagement d’Érudit en faveur du libre accès, seuls les derniers numéros de cette revue sont sous restriction. L’ensemble des numéros antérieurs est consultable librement sur la plateforme.

Options d’accès
Couverture de L’enseignement de l’histoire au premier cycle universitaire, Volume 29, numéro 1, automne 2020, p. 7-247, Bulletin d'histoire politique

À la fin de chaque décennie depuis 1970, le professeur émérite d’histoire à l’Université du Maryland Warren I. Cohen publie une nouvelle édition de son ouvrage de synthèse intitulé America’s Response to China : A History of Sino-American Relations qui, dès la première édition, s’est imposé en tant que véritable incontournable de l’historiographie des relations sino-américaines. Résumer avec tant de minutie plus de deux siècles d’échanges bilatéraux entre ces deux sociétés foncièrement différentes dans une monographie d’à peine plus de 300 pages relève pratiquement de l’exploit. La sixième édition de cette étude phare, qui intègre désormais une discussion détaillée des années de la présidence de Barack Obama et un bref survol des deux premières années du mandat du président Donald Trump, conserve indéniablement toute sa pertinence dans un contexte où les tensions entre les États-Unis et la Chine sont vives. D’ailleurs, le ton dans la préface de cette plus récente édition publiée en septembre 2019 s’inscrit dans cette lignée en étant nettement plus pessimiste que celui de l’avant-propos de l’édition antérieure publiée en 2010 : « I write now, in the fall of 2018, with great concern about the future of Chinese-American relations. As I observe China’s rise, […] Xi Jinping’s willingness to take risks unimaginable to his predecessors – and the incompetence of the Trump administration – I must fear that we will stumble into armed conflict before I get to the seventh edition » (p. ix). Bien que ces critiques envers l’administration républicaine en poste à la Maison-Blanche soient résolument acerbes, le contenu de l’ouvrage, quant à lui, ne nous offre pas de raisons de faire de tels commentaires. La « painful saga » des relations sino-américaines, une expression mise de l’avant par le spécialiste de la politique étrangère Bruce Jentleson, est ainsi présentée chronologiquement, des balbutiements essentiellement économiques de la relation entre la Chine et les États-Unis au début du XIXe siècle, jusqu’à la mi-mandat du président actuellement en poste, Donald Trump, soit la fin 2018. Notons d’emblée la fluidité du texte, qui se rapproche de celle des meilleurs polars, permettant au lecteur même le plus néophyte d’en comprendre les nuances, et la bibliographie commentée, des plus complètes, qui regroupe la quasi-totalité des ouvrages marquants publiés depuis la première édition. L’index détaillé, disponible en fin de volume, est un élément fort pertinent qui se doit d’être salué. Il convient tout de même de déplorer le choix de ne pas opter pour l’intégration d’images ou d’extraits des nombreux documents d’archives ou officiels cités afin d’étayer les propos fort intéressants tenus. Quant au contenu, force est d’admettre que les nombreuses révisions au cours des dernières décennies n’ont fait qu’ajouter à la déjà grande justesse de la discussion historique, sauf pour la période de la première moitié du XIXe siècle, qui demeure assez expéditive depuis la publication initiale. Même si les changements dans les chapitres traitant de la période antérieure à la présidence de Barack Obama sont mineurs pour cette sixième édition, il convient de souligner la richesse particulièrement notable de certains d’entre eux en raison de l’apport sans cesse grandissant de nouveaux documents d’archives rendus disponibles et de nouvelles monographies publiées. Parmi ceux qui nous apparaissent les plus singuliers, mentionnons le chapitre traitant du développement de la République populaire de Chine dès 1949 sous l’égide de Mao Zedong et des liens qui tenteront d’être établis avec les États-Unis à ce moment, ainsi que celui abordant le processus de rétablissement des relations diplomatiques officielles, qui débute par la visite en Chine du président Nixon en 1972 et qui se conclut sous la présidence de Jimmy …

Parties annexes