Une maintenance chez notre prestataire de services pourrait entraîner l'arrêt de certaines fonctionnalités de la plate-forme jusqu'au lundi 19 août à 9 h.

Vous êtes sur la nouvelle plateforme d’Érudit. Bonne visite! Retour à l’ancien site

Comptes rendus bibliographiques

VANNEY, Jean-René (2002) Géographie de l’océan Global. Paris, Éditions scientifiques GB (Coll. « Géoscience »), 335 p. (ISBN 9 0569933 13)

  • Jean-Claude Dionne

…plus d’informations

  • Jean-Claude Dionne
    Université Laval

Corps de l’article

Depuis plus de cent ans, on l’a beaucoup étudié. Il est vaste et profond, mobile et fluide, chaud et froid, tranquille et orageux, invitant mais dangereux à la fois. Il a, au cours des siècles, avalé des milliers de marins, de pêcheurs, d’explorateurs et de voyageurs. Victor Hugo lui a consacré un poème célèbre. On l’a aussi parcouru de l’est à l’ouest, du nord au sud, traversé des milliers de fois, on a sondé ses abysses et cartographié son relief majestueux submergé. Il est source de vie, berceau des premiers êtres vivants de la planète. De son sein est sorti le règne animal dont proviennent l’Homo erectus, l’Homosapiens et l’Homoinformaticus des temps modernes. Il a fait l’objet de multiples études physiques, chimiques, biologiques, géologiques et autres, mais on le connaît encore mal.

Si l’océan mondial n’a pas encore livré tous ses secrets, Jean-René Vanney en connaît plusieurs et sait en parler avec passion et compétence. Voici un livre savant à lire sans faute si on s’intéresse à la planète Terre. Lecture facile? Pas nécessairement, mais combien enrichissante! Une oeuvre magistrale qui constitue un repère dans la littérature scientifique moderne; un livre mis à la portée d’un grand nombre. Voyons de quoi il est question.

L’ouvrage est divisé en trois parties comportant chacune trois chapitres étoffés. Dans la première intitulée « La géographie des réservoirs océaniques », il est question du contenu, du contenant et de la vie dans les océans. En 78 pages de texte dense comprenant des illustrations originales, l’auteur traite des éléments fondamentaux de l’hydrosphère marine.

Consacrée à « La géographie des systèmes océaniques », la deuxième partie traite successivement des domaines littoral et épicontinental, des systèmes intertropical et extratropical, ainsi que des divers étages de la masse d’eau océanique. Les trois chapitres sont coiffés de titres originaux attrayants : « Du rivage au grand large », « Des coraux aux banquises », « De la lumière aux abysses ».

Dans la troisième partie consacrée à « La géographie des changements océaniques », l’auteur introduit d’abord le lecteur à « La géohistoire de l’océan », avant de parler de « L’océan avant l’humanité » et de conclure par « L’océan anthropisé ».

L’ouvrage comprend en outre une préface élogieuse de Jean Dercourt, membre de l’Institut et secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences, une introduction, une conclusion et surtout une substantielle bibliographie sélective de plus de 700 titres dans différentes langues; on y trouve aussi un index élaboré des lieux et des matières ainsi qu’une liste des figures et des planches couleurs offertes aussi en noir et blanc.

L’ouvrage est abondamment illustré. En dehors des figures empruntées à diverses publications, celles qui ont été créées par l’auteur et réalisées par des spécialistes du domaine cartographique sont très réussies. Autre spécificité témoignant des remarquables qualités pédagogiques de l’auteur, les diverses parties du livre comprennent des compléments d’information fort utiles regroupés sous quatre thèmes : Balises, Phares, Repère et Tableaux.

Une rédaction soignée, un langage clair et précis, un vocabulaire riche serti de vocables modernes et récents; le mot « glaciel » et ses dérivés, par exemple, apparaissent à maintes reprises; des expressions savoureuses comme « la diaphanéité de l’eau », « convoyeur multiservices », « dirramations terminales », « morphologie dédalique », etc., tout confère à cet ouvrage bien documenté, voire érudit, élégamment présenté, un attrait indéniable.

Oeuvre synthèse d’un géographe physique de grand calibre, ce livre sérieux mérite d’être largement répandu et surtout lu et utilisé. C’est un outil indispensable désormais à la portée de tous ceux qui s’intéressent à l’océan Global. Les nombreux chercheurs des temps modernes, qui se sont orientés pour des raisons évidentes vers la paléoclimatologie et les variations climatiques futures, auraient avantage à parcourir sérieusement les divers chapitres de l’océan Global pour un éclairage susceptible de favoriser une réflexion bénéfique.

Quelle que soit son immensité, connaître l’océan mondial et percer ses mystères demeurent un enjeu fondamental pour la survie de notre planète. Les grandes puissances qui exploitent les océans, souvent de façon irresponsable, et qui polluent ces vastes bassins avec des déchets de nature variée, y compris des substances toxiques, devraient se rendre compte que le seuil critique de non-retour, annoncé par plusieurs spécialistes éclairés, pointe à l’horizon. Les générations futures ne méritent certes pas un tel héritage, comme le souligne l’auteur dans le dernier chapitre.

Voici un ouvrage fortement recommandé aux étudiants en sciences de la Terre (géographie et géologie) et de la mer. Satisfaction garantie. À notre avis, ce beau livre mérite d’être couronné par un prix prestigieux.