Cahiers Société

Direction : Jean-François Filion (Directeur) / Rédaction : Geneviève Gendreau (Rédactrice en chef), Thibault Tranchant (Rédacteur en chef)

À propos

Les Cahiers Société sont une revue internationale à comité de lecture paraissant annuellement. Ils font suite à la revue Société, publiée au Québec à partir de 1987 dans le cadre des activités du Groupe interuniversitaire d’étude de la postmodernité (GIÉP) et de celles du Collectif Société. Ils se proposent de favoriser la réflexion théorique sur les transformations fondamentales qui affectent les sociétés contemporaines ; de prendre au sérieux le sentiment d’une rupture par rapport au mode de développement des sociétés modernes ; de débattre des enjeux normatifs qu’implique le passage à une postmodernité où se jouera, selon ce que nous pourrons en comprendre et choisirons d’en reprendre, le sens de la modernité de même que la signification des voies divergentes selon lesquelles il est question maintenant d’être sa postérité.

Coordonnées


Les Cahiers Société sont une revue indépendante en libre accès sur Érudit et tirés sur papier en un nombre limité d'exemplaires.

Il est aussi possible de se procurer des numéros papier de la Revue Société (https://revuesociete.uqam.ca/) et des Cahiers du GIÉP (verbatims des séminaires du Collectif Société).

Pour commander un ou plusieurs numéros, veuillez écrire à cahiers@collectifsociete.com.

Pour soutenir nos activités éditoriales, vous pouvez contribuer au Fonds Michel-Freitag de la Fondation de l’UQÀM (section « autre fonds » via https://100millions.uqam.ca/don-en-ligne/fondation-de-l-uqam-48/personal).

Historique de la revue (1 numéros)

L’archivage pérenne des articles sur Érudit est assuré par Portico.

Politique éditoriale et éthique

Révision par les pairs

Chaque article soumis est évalué en double aveugle par deux évaluateurs anonymes. Les évaluateurs sont nommés par les responsables du numéro en cours de préparation. Les critères de sélection des évaluateurs sont leurs compétences reconnues et l'absence de conflit d'intérêt. L'auteur reçoit dans un délai raisonnable deux rapports d'évaluation, complétés par un avis de publication du ou des responsables du numéro (publié tel quel ; publié avec révisions mineures ou majeures ; refus de publier). En cas d'évaluations contradictoires ou litigieuses, une troisième évaluation est demandée. 

Les recensions et les notes critiques sont examinées par un évaluateur anonyme en double aveugle selon les mêmes critères. 

Licence de diffusion

Creative Commons CC-BY-NC-SA.


Instruction pour les auteurs

Instructions générales

La mise  en page est assurée par les responsables des Cahiers Société. Nous demandons cependant aux auteurs de bien vouloir respecter les instructions qui suivent.

Conformément à l’esprit de la revue Société, il n’y a pas de contraintes en matière de longueur de textes, simplement une longueur suggérée, soit entre 50 000 et 100 000 caractères au total (espaces compris). En revanche, les recensions ne doivent pas excéder 15 000 signes et les notes critiques 30 000. 

Les textes doivent être accompagnés de deux résumés, l’un en français et l’autre en anglais, chacun de 150 mots et accompagné de ses mots-clés.

Ne pas aller au-delà de deux niveaux d’intertitres (non numérotés).

Usage de la graphie traditionnelle.

Toutes les citations laissées en langue étrangère (à l’exception de l’anglais) devront être mises en italiques dans le corps du texte et traduites en bas de page.

Règles typographiques (corps du texte)

Nous suivons les règles énoncées dans le Ramat de la typographie.

Appels de note, notes et références bibliographiques

Pas de bibliographie à la fin du texte.

Toutes les notes apparaissent en bas de page et selon une numération continue.

L’appel de note se place immédiatement après le mot, la phrase ou la citation auxquels il se rapporte, avant toute ponctuation et à l’intérieur des guillemets fermants.

Chaque note doit être complète, c’est-à-dire comporter, lorsqu’elle est de nature bibliographique, tous les éléments de la référence.

Remarque : nous laissons le choix aux auteurs d’inclure ou non les références aux traducteurs et aux dates de première édition.

Pas de méthode « auteur/date ».

Voir plus bas pour les abréviations d’usage (Ibid, op.cit., etc.)

Format des références bibliographiques

Monographie

Prénom et nom de l’auteur, titre du livre, lieu d’édition, maison d’édition, date.

  • Exemple : Jean Grondin, Paul Ricœur, Paris, Presses Universitaires de France, 2016.

Collectif avec directeur

Prénom et nom du directeur (dir.), titre du collectif, lieu d’édition, maison d’édition, date.

  • Exemple : Jean-Marc Narbonne et Josiane Boulad-Ayoub (dir.), Reflets modernes de la démocratie athénienne, Québec, Presses de l’Université Laval, 2017.

Article tiré d’un périodique

Prénom et nom de l’auteur, « titre de l’article », titre du périodique, volume du périodique, numéro du périodique, date, pagination.

  • Exemple : Laurent-Paul Luc, « Le concept de démocratie dans la critique du droit politique hégélien », Philosophiques, vol. 9, no 1, 1982, p. 119-134.

Article tiré d’un collectif

Prénom et nom de l’auteur, « titre de l’article »,  dans titre du collectif, dir. nom des directeurs, lieu d’édition, maison d’édition, date, pagination.

  • Exemple : Olivier Clain, « La liberté chez Hayek ou l’abandon d’un certain héritage grec », dans, Reflets modernes de la démocratie athénienne, dir. Jean-Marc Narbonne et Josiane Boulad-Ayoub, Québec, Presses de l’Université Laval, 2017, p. 159-180.

Répétition des références

Répétitions consécutives avec même pagination : Idem.

Répétitions consécutives avec pagination différente : Ibid. p. xx.

Répétitions espacées avec pagination :

Monographie : Jean Grondin, Paul Ricœur, op .cit., p. xx.

Article ou chapitre : Olivier Clain, « La liberté chez Hayek ou l’abandon d’un certain héritage grec », op. cit. p. xx.

Comité de rédaction

Directeur

Jean-François Filion

Rédacteurs en chef 

Geneviève Gendreau ; Thibault Tranchant

Comité éditorial et de rédaction

Daniel Dagenais ; Éric N. Duhaime ; Jean-François Filion ; Gilles Gagné ; Geneviève Gendreau ; Gilles Labelle ; François L’Italien ; Éric Martin ; Maxime Ouellet ; Thibault Tranchant ; Stéphane Vibert

Comité scientifique international

Alain Caillé ; Philippe Chanial ; Catherine Colliot-Thélène ; Jean-Francois Côté ; Pierre Dardot ; Vincent Descombes ; Franck Fischbach ; Marcel Gauchet ; Bruno Karsenti ; Jean-François Kervégan ; Sophie Klimis ; Christian Laval ; Rolande Pinard ; Mélanie Plouviez ; Marie-Andrée Ricard ; Frédéric Vandenberghe ; Jean Vioulac