Vous êtes sur la nouvelle plateforme d’Érudit. Bonne visite! Retour à l’ancien site

Notices bibliographiques

Paix, Développement, Démocratie. Trois agendas pour gérer la planète. Boutros-Ghali, Boutros. Paris, Éditions Pedone, 2002, 232 p.

  • Lincoln Bizzozero

…plus d’informations

  • Lincoln Bizzozero
    Programme Politique internationale
    Université de la République, Uruguay

Corps de l’article

Cet ouvrage de l’ancien Secrétaire général des Nations Unies reprend les trois idées forces qui ont guidé son action politique pendant les cinq années de son mandat (1991-1996). À cet égard, cet ouvrage constitue un outil fondamental pour les chercheurs, les politologues, les étudiants et en général pour les personnes s’intéressant à l’évolution des affaires internationales.

On peut signaler en particulier l’importance de cet ouvrage en ce qui concerne l’évolution des idées dans le système international et sa répercussion dans les organismes internationaux. À cet égard, on peut constater les différents chemins politiques des trois idées forces qui ont guidé son mandat : la paix, le développement et la démocratie. On peut dire que la planète a fait un long chemin, dès que nous pouvons parler de système international, pour arriver à ce stade, où un Secrétaire général peut introduire ces trois concepts.

Il faut remarquer les discussions et problèmes posés pour les différents pays aux idées, aux actions et aux objectifs définis par Boutros Boutros-Ghali. À cet égard, il est intéressant de souligner les défis posés par chaque concept par rapport au fonctionnement de l’ancien système international : la diplomatie préventive et le principe de non-intervention ; le développement en tant que phénomène global qui traverse les rapports Nord-Sud ; et la démocratie en tant qu’impératif universel qui doit nécessairement atteindre les institutions politiques et les organisations internationales existantes.

En plus du parcours et des démarches de ces trois idées dans l’histoire générale des Nations Unies, on peut remarquer trois aspects d’intérêt dans l’histoire des idées du système international. Premièrement, le rôle des personnes et en particulier du Secrétaire générale et l’imbrication du Secrétaire avec l’Organisation comme telle. En second lieu, les difficultés à ce stade de l’évolution de l’humanité dans la définition des contenus des concepts vitaux comme le développement et la démocratie. Troisièmement, la dynamique et les temps pour inclure des concepts nouveaux et un fonctionnement différent à l’Organisation des Nations Unies.

Il faut reconnaître l’importance de cet ouvrage et l’effort de Boutros Boutros-Ghali pour reprendre l’essentiel des actions menées pendant son mandat. L’ouvrage donne en plus une vision des rapports de forces en ce qui concerne les idées dans la transition du système international.