Études littéraires

Volume 48, numéro 3, 2019 Approches écopoétiques des littératures française et québécoise de l’extrême contemporain Sous la direction de Julien Defraeye et Élise Lepage

Sommaire (9 articles)

  1. Présentation

Études

  1. Proximité avec la nature et jeu des genres littéraires : L’Homme des haies de Jean-Loup Trassard et Naissance d’un pont de Maylis de Kerangal
  2. Chute et éveil du corps dans les dystopies : Moi qui n’ai pas connu les hommes de Jacqueline Harpman et Choir d’Éric Chevillard
  3. « Cette grâce entière, insaisissable et mystérieuse » : formes et enjeux de l’éco-épiphanie dans trois romans québécois contemporains
  4. La nouvelle québécoise : forme privilégiée de la littérature à vocation environnementale
  5. Bleuets et abricots : la femme-territoire de Natasha Kanapé Fontaine
  6. Imaginaire de la catastrophe. Une lecture écopoétique de La Carte des feux de René Lapierre

Analyses

  1. Raconter sa mort, puis la vivre : « autobiographie irrationnelle » chez João Guimarães Rosa
  2. La violence énonciative dans Putain de Nelly Arcan : entre intériorisation et renversement des rapports de pouvoir liés à la sexualité

Tous droits réservés © Université Laval,

Anciens numéros de Études littéraires