Relations

Numéro 790, mai–juin 2017 Amériques : la longue marche des peuples autochtones

Feuilleter ce numéro

ARTISTE INVITÉE : Récemment primée au gala de Tourisme autochtone Québec 2015, dans la catégorie « Artiste », Eruoma Awashish, de la communauté d’Opitciwan, est détentrice d’un baccalauréat en art interdisciplinaire de l’Université du Québec à Chicoutimi. Ses oeuvres visent à faire connaître davantage sa culture et parlent de métissage et de méta - morphose. La double identité de l’artiste – Atikamekw par son père et Québécoise par sa mère – lui permet de mieux saisir les différences qui distinguent ces deux peuples et de créer des espaces de dialogue à travers ses oeuvres. La souffrance et la blessure, comme passages vers la transformation et le dépassement de soi, sont des thèmes qu’elle aborde souvent. « Ce que je suis, je le dois à ma famille, affirme-t-elle. Mes parents ont fait de moi une personne forte et sensible. Ma kokom (grand-mère) m’a enseigné à travers ses silences ce que c’est qu’être une Atikamekw. J’ai eu un parcours de vie rempli de beaux moments et aussi d’épreuves. C’est ce parcours mêlé à celui de mon peuple qui inspire mon travail artistique. »

Sommaire (23 articles)

Éditorial

  1. Le sens du politique

Actualités

Débat

  1. Sommes-nous vraiment dans une ère « post-vérité » ?

Dossier. Amériques : la longue marche des peuples autochtones

Regard

Sur les pas d’Ignace

Questions de sens

  1. Ma patrie sauvage

Chronique poétique

Petits poèmes du pays d’en bas

  1. Amérique, Amérique

Recensions

Le carnet

  1. Les exclus de la nuit

Tous droits réservés © Relations, 2017