Sociologie et sociétés

Volume 48, numéro 2, Automne 2016  Sociologie narrative : le pouvoir du récit Narrative sociology: the power of storytelling Sous la direction de Jean-François Laé, Annick Madec et Numa Murard

Sommaire (18 articles)

  1. Présentation : Déplacer les points de vue

Première partie : récits publics, biens du commun  / Public Accounts, common goods

  1. La sociologie narrative : un artisanat civil
  2. L’introuvable authenticité du récit ouvrier
  3. Le rappeur (et le) sociologue
  4. Les hobos américains, au croisement des écritures
  5. Circulation, échanges et mises en scène des récits d’enfants placés

Deuxième partie : récits du réel, formes narratives  / Real stories, narrative forms

  1. Ferme ta caisse !
  2. D’amour ou de raison ? : Récit d’un mariage mixte en milieu pauvre
  3. Une fonctionnaire au travail
  4. Ce que la bande dessinée nous apprend de l’écriture sociologique
  5. L’animale, cinq jours à Athènes : Avril 2015

Troisième partie : récits profanes, discours savants  / Profane stories, academic discourse

  1. Un régime d’impersonnalité : À la découverte du style des carnets d’un maçon breton
  2. « La galère commence » : Narrations d’adolescentes sur les réseaux sociaux
  3. De quelques usages sociologiques des récits en édition numérique
  4. Les locataires des HLM à la première personne : Le récit comme acte scientifique et politique
  5. Les milieux sociaux dans le roman canadien-français contemporain
  6. La sociologie, la littérature, le Québec et son identité
  7. L’« enfant du diable » : un conte moderne