Vous êtes sur la nouvelle plateforme d’Érudit. Bonne visite! Retour à l’ancien site

Recensions

Fortin, M- F. et Gagnon, J. (2016). Fondements et étapes du processus de recherche : Méthodes quantitatives et qualitatives (3e édition). Montréal, Québec : Chenelière éducation

  • Nadine Talbot

…plus d’informations

  • Nadine Talbot
    Université du Québec à Montréal

Couverture de Volume 43, numéro 1, 2017, p. 1-271, Revue des sciences de l’éducation

Corps de l’article

L’ouvrage Fondements et étapes du processus de recherche : Méthodes quantitatives et qualitatives en est à sa troisième édition. Cette dernière édition est constituée de 23 chapitres présentant à tour de rôle les différentes sections d’une recherche scientifique. Tout d’abord, les auteures prennent le soin de faire un détour par les fondements et les paradigmes sous-jacents aux méthodes qualitatives et aux méthodes quantitatives. Par la suite, chacun des chapitres est consacré à une étape essentielle au bon déroulement d’une recherche. De plus, une attention particulière est portée, aux deux derniers chapitres, à la diffusion des résultats ainsi qu’à l’intégration de données probantes dans la pratique professionnelle. Pour chacune des sections d’une recherche scientifique, les auteures apportent les précisions nécessaires, tant pour une recherche menée selon une méthodologie qualitative que pour une recherche menée selon une méthodologie quantitative. Cet ouvrage couvre donc l’ensemble du processus de recherche.

La structure du volume permet de s’y retrouver assez facilement grâce à la présentation du plan de chaque chapitre. Pour chacun des chapitres, les mots clés et leur définition sont repris dans la marge. L’utilisation de la schématisation rend le texte plus facilement compréhensible pour un novice, notamment, un étudiant de maîtrise ou un doctorant. À la fin de chaque chapitre, des exercices de révision, et pour certains, des mises en situation, sont proposés au lecteur, les solutions à ceux-ci étant présentées à la toute fin du volume et suivies d’un glossaire des termes les plus importants.

Bien que cet ouvrage soit très complet, il n’en demeure pas moins que des améliorations pourraient lui être apportées. D’ailleurs, commencer par l’explication de la démarche et de la structure d’un cadre de référence et de la recension des écrits peut causer de l’incompréhension chez le lecteur. Ainsi, l’explication, par la suite, de la problématique induit le lecteur en erreur quant à la séquence d’une recherche. De plus, la façon de poser une question ainsi qu’un problème de recherche demanderait à être approfondie, puisque cette section présente des défis aux chercheurs.

En somme, ce volume peut être considéré comme un ouvrage de référence pour les professeurs-chercheurs d’expérience, les étudiants de maîtrise ainsi que les doctorants, peu importe le champ disciplinaire. Il est aussi une référence à considérer pour qui enseigne des cours de méthodologie de la recherche dans un programme de baccalauréat, de maitrise ou de doctorat. Ainsi, ce volume est approprié tant pour les novices que pour les chercheurs d’expérience.