Les Cahiers de droit

Volume 52, Number 3-4, September–December 2011

Table of contents (15 articles)

  1. Présentation
  2. Les catégories, la classification et la qualification juridiques : réflexions sur la systématicité du droit
  3. Les obstacles épistémologiques de la méthodologie juridique : l’exemple de la théorie de l’imprécision
  4. Metaphors and Models in Legal Theory
  5. De nouveaux horizons épistémologiques pour la recherche empirique en droit : décentrer le sujet, interviewer le système et « désubstantialiser » les catégories juridiques
  6. De l’existence d’une norme de l’anormal. Portée et valeur de la recherche empirique au regard du droit vivant : une contribution à la sociologie du droit
  7. Du spécialiste au dilettante, quel juriste doit produire le discours juridique ? Trois exemples d’analyse interdisciplinaire relatifs à la théorie contractuelle
  8. Pratiquer l’interdisciplinarité en droit : l’exemple d’une étude empirique sur les services de placement
  9. Les grands arrêts sur les droits des femmes : projet et réflexions théoriques féministes
  10. Former l’apprenti juriste à une approche du droit réflexive, critique et sereinement positiviste : l’heureuse expérience d’une revisite du cours « Fondements du droit » à l’Université de Montréal
  11. À l’école du droit : les apports de la méthode ethnographique à l’analyse de la formation juridique

Notes

  1. Réflexion sur l’apport de l’ouvrage. Comment on écrit l’histoire sur la formation à la recherche en droit
  2. Un peu de débroussaillage dans le domaine de l’épistémologie juridique

Épilogue

  1. L’épistémologie de la pensée juridique : de l’étrangeté… à la recherche de soi
  1. Livres reçus

Tous droits réservés © Université Laval, 2011