Criminologie

Volume 51, numéro 2, automne 2018 Prise en charge du suicide : entre crime, troubles mentaux et droit de mourir Sous la direction de Jean-François Cauchie, Patrice Corriveau et Isabelle Perreault

Sommaire (16 articles)

  • Introduction : prise en charge du suicide : entre crime, troubles mentaux et droit de mourir
  • Un droit criminel en retrait ou en introspection ? Les plaintes déposées pour tentative de suicide dans le district judiciaire de Montréal (1908-1919)
  • Le fait divers suicidaire dans les hebdomadaires populaires québécois (1927-1940) : un « crime » moins tabou qu’il n’y paraît
  • Prévenir le suicide en prison au Canada : les premiers pas d’une politique publique (1970-1987)
  • La jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme : son contenu et ses effets en matière de prévention du suicide
  • Psychopathologie, traitement et genre en milieu psycholégal : associations avec les conduites suicidaires
  • Un nouvel enjeu de santé publique au Canada : l’accompagnement des personnes endeuillées à la suite d’un suicide
  • « 99 % des suicides sont tragiques, nous nous battons pour le 1 % qui reste » : des esprits sains dans des corps malades et l’activisme du droit à la mort
  • Les personnes suicidaires peuvent-elles parler ? Théoriser l’oppression suicidiste à partir d’un modèle sociosubjectif du handicap
  • Attitudes des intervenants en santé mentale envers l’euthanasie et le suicide assisté : une synthèse des connaissances scientifiques
  • Le rôle et l’impact des premiers répondants dans le processus de résilience familiale à la suite du suicide d’un adolescent
  • Vulnérabilité suicidaire des contrevenants en centre de réadaptation : présentation d’un modèle explicatif
  • Jeunes contrevenants à la croisée des chemins : étude à devis mixte du risque suicidaire
  • Peut-on distinguer homicide-suicide et suicide par leurs facteurs de risque ?
  • Hors thème

    1. Les variations temporelles de la fréquence des violences physiques en contexte conjugal
    2. Faire entendre sa plainte. Le savoir-faire mobilisé dans la composition des rapports disciplinaires en prison

    Tous droits réservés © Les Presses de l’Université de Montréal, 2018