Philosophiques

Volume 43, numéro 2, automne 2016 Dossier. Usages de la réflexivité en philosophie allemande Sous la direction de Augustin Dumont

Sommaire (24 articles)

  • Introduction au dossier – Usages de la réflexivité en philosophie allemande
  • Les Lumières et la part d’ombre de la raison pure
  • À quelles conditions une philosophie « quasi-transcendantale » est-elle possible ? Habermas, Kant et le problème de la détranscendantalisation
  • Critique et réflexion : la réflexion dans la Théorie critique de l’École de Francfort
  • Le système comme point de vue de la réflexivité philosophique : Jacobi et Hegel, adversaires de Fichte
  • Sollen et altérité selon Fichte : sur l’intersubjectivité fondamentale, éthique et juridique
  • Possibilité, possibilisation et réflexion de la réflexion : l’héritage de la philosophie allemande classique dans la phénoménologie transcendantale
  • Varia

    1. L’hypothèse d’une causalité sans lois : Bergson dans le débat contemporain sur la free will
    2. De l’appropriation à la propriété : John Locke et la fécondité d’un malentendu devenu classique
    3. L’argument de la Simulation et le problème de la classe de référence : le point de vue du contextualisme dialectique
    4. Esthétique et événement : paradoxe et temporalité du sublime depuis Kant
    5. Les élections sont-elles essentielles à la démocratie ?
    6. Habermas, lecteur de J. L. Austin : l’illocution et la perlocution dans le modèle communicationnel

    Disputatio

    Étude critique

    Comptes rendus

    Tous droits réservés © Société de philosophie du Québec, 2016