Recherches féministes

Direction : Claire Deschênes / Rédaction : Marie-José des Rivières (Rédactrice en chef)

À propos

Mission


Recherches féministes est une revue scientifique francophone à visée interdisciplinaire. Fondée par Huguette Dagenais en 1988, elle est publiée par le Groupe de recherche multidisciplinaire féministe (GREMF) de la Faculté des sciences sociales de l’Université Laval.

Elle a pour objectif de contribuer à l’avancement de la recherche féministe par la diffusion de résultats inédits de recherche, particulièrement de recherche empirique. La revue publie aussi des textes de réflexion théorique, méthodologique et épistémologique, des notes de recherche, des comptes rendus de livres et de pratiques féministes novatrices, des bibliographies et d’autres informations pertinentes à la recherche. Elle s’adresse à toutes les personnes qui s’intéressent au changement dans les rapports sociaux de sexe et dans la production des connaissances.

Recherches féministes constitue une source d’information essentielle pour l’enseignement, la recherche et l’action féministes.

La revue Recherches féministes publie des articles, des notes de recherche et des notes d’action, des comptes rendus de livres, des bibliographies et des dossiers sur les grandes questions débattues dans le mouvement des femmes. Toutes les articles sont soumis à un processus de révision par les pairs. Elle paraît deux fois l’an, au printemps et à l’hiver. Les numéros sont thématiques et comprennent des articles hors thème.
La revue est disponible en format électronique, sur Érudit, et en format papier, au secrétariat de la revue.

 

Coordonnées

Site web

www.recherchesfeministes.ulaval.ca

Pour contacter la revue

Secrétariat de la revue Recherches féministes
CCB, Pavillon Charles-De Koninck, Bureau 1475E, Université Laval,
Québec (Québec), G1V 0A6, CANADA
Téléphone (418) 656-5418 — Télécopieur (418) 656-5190
Courriel : revuerecherchesfeministes@ccb.ulaval.ca

 

Historique de la revue (61 numéros)

L’archivage pérenne des articles sur Érudit est assuré par Portico.

|^

Abonnement à la version numérique

Courriel : erudit-abonnements@umontreal.ca

Téléphone : (514) 343-6111 poste 5500

 

Érudit n’est pas responsable de la gestion des abonnements individuels. Pour une demande d’abonnement individuel, merci de contacter directement la revue.

Abonnement à la version papier

Courriel: revuerecherchesfeministes@ccb.ulaval.ca

Téléphone: (418) 656-5418

Politique éditoriale et éthique

Protocole de publication

Les collaboratrices sont priées de noter que Recherches féministes est une revue francophone et qu’un texte qui lui est proposé doit être rédigé en français. Les auteures et auteurs sont aussi priés de respecter le protocole qui suit.

  • Les textes présentés à la revue doivent être, dans la mesure du possible, féminisés. Un article doit totaliser 7 000 mots incluant les références.
  • Inscrire sur la première page, en haut et à gauche, nom et adresse; au centre, le titre de l’article. Envoyer l’article à la revue par courrier électronique à l’adresse : revuerecherchesfeministes@ccb.ulaval.ca. Une note biographique de 50 mots au maximum pour chaque auteure ou auteur. Tableaux et graphiques doivent être insérés dans le corps du texte en respectant les marges.
  • Placer les références dans le texte en indiquant entre parenthèses le nom de famille de l’auteure ou de l’auteur, l’année de publication et la page, comme dans les exemples suivants : (Lavoie 1986 : 125), (Charbit et Léridon 1987 : 255). Une référence suit immédiatement, après les guillemets et avant toute ponctuation, la citation ou le mot auquel elle se rapporte.
  • Il n’y a pas de guillemets avant ni après une citation détachée du texte. Mettre entre crochets […] les lettres et les mots ajoutés ou changés dans une citation, de même que les points de suspension indiquant la coupure d’un passage.
  • La liste complète des références, classées par ordre alphabétique des noms d’auteures et d’auteurs, est présentée à interligne double à la fin du document. Écrire en italique le titre des livres, revues et journaux, mais mettre entre guillemets (sans les souligner) les titres d’articles et de chapitres de livres en s’inspirant des exemples fournis dans le document PDF ci-joint.

Recherches féministes se conforme à la typographie de la langue française : – un seul espace entre chaque mot et après le point et le deux points; – un espace avant le deux points et le %, mais non avant le point virgule, le point d’interrogation et le point d’exclamation; – comme dans cet exemple : « un espace après avoir ouvert les guillemets et un espace avant de les fermer ».

Nota bene — La revue se réserve le droit d’accepter ou de refuser tout article qui lui est proposé. Il est souhaitable de conserver un double de l’article soumis. La revue n’est pas responsable des délais de publication des textes. Les articles et autres textes publiés n’engagent que la responsabilité de leur auteure ou auteur.
Nous vous invitons également à consulter la liste de mots-clés suivante, afin que vous puissiez choisir ceux qui conviennent pour votre article.
Pour obtenir plus d’informations, consulter ou imprimer un des documents qui suivent (format PDF) :
Protocole_article.pdf si vous désirez publier un article
Protocole_c_rendu.pdf si vous désirez publier un compte rendu


Politique d'évaluation des articles


Recherches féministes fait partie des revues savantes subventionnées par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et le Fonds de recherche du Québec ‒ Société et Culture (FRQSC). Chaque texte qui lui est soumis est évalué par un comité de trois expertes et experts externes (c’est-à-dire à un processus de révision par les pairs).


Politique relative au droit d'auteur-e-s


Les auteur-e-s octroient à Recherches féministes et à ses ayants droits la permission d’éditer conformément aux exigences de la revue leur article, garantissant que la publication du texte n’enfreint pas les droits d’autrui et qu’elles et ils ont pleine autorité pour conclure le présent contrat, comme auteures ou co-auteures du texte. Elles et ils autorisent, à titre de contribution à Recherches féministes, la reproduction et la diffusion publique du texte dans les médias électroniques, les banques de données informatisées et autres supports similaires. Les auteur-e-s cèdent à Recherches féministes le droit d’autoriser la reproduction et la réimpression du texte, sous forme imprimée ou électronique, dans toutes les langues et pour tous les pays. Les auteur-e-s cèdent enfin à Recherches féministes et à ses ayants droits ‒ et acceptent que soit réinvestie dans la revue ‒ toute somme éventuellement générée, en vertu de la législation en vigueur ou à venir, par la publication et la diffusion du texte par Recherches féministes ou par tout autre éditeur avec l’autorisation expresse de celle-ci. Cependant, il est entendu que les auteur-e-s peuvent reproduire eux-mêmes le texte de leur article pour des activités académiques ou autres, en indiquant que le texte fut publié pour la première fois dans Recherches féministes et en donnant la référence complète à cette publication.


Politique relative au plagiat


La revue refuse toute forme de plagiat. Elle considère comme acte de plagiat le fait de :

  • Copier, en tout ou en partie, les travaux d’autrui en les faisant passer pour siens;
  • Copier, en tout ou en partie, ses propres travaux déjà publiés, sans mentionner la référence de la publication originale (autoplagiat).

En fonction de la présence et de l’importance du plagiat découvert, les manuscrits pourront être rejetés à toutes les étapes du processus.


Politique relative à l'autoarchivage


Les auteur-e-s sont libres de republier la version officielle produite par la revue pourvu qu’ils ou elles indiquent la référence à la revue.


Politique relative à l'archivage numérique 


L’archivage pérenne de Recherches féministes est assuré par Portico.

 

Comité de rédaction

Équipe éditoriale


Directrice : Claire Deschênes
Comptes rendus : Christine Piette et Marie-José des Rivières
Secrétariat, conception et mise en pages : Pascale Dubé
 

Comité de rédaction


Anastasie Amboulé Abath, Université du Québec à Chicoutimi
Mylène Bédard, Université Laval
Caroline Caron, Université du Québec en Outaouais
Aline Charles, Université Laval
Johanne Daigle, Université Laval
Marie-José des Rivières, Université Laval
Catherine des Rivières-Pigeon, Université du Québec à Montréal
Chantal Doré, Université de Sherbrooke
Diane Lamoureux, Université Laval
Louise Langevin, Université Laval
Estelle Lebel, Université Laval
Dominique Masson, Université d’Ottawa
Élisabeth Mercier, Université Laval
Christine Piette, Université Laval
Thérèse St-Gelais, Université du Québec à Montréal
 


Comité conseil international


Rosa Berardo, Goïania, Brésil
Anne-Marie Daune-Richard, CNRS, Aix-en-Provence
Anne-Marie Devreux, CNRS, Paris
Daniela Frumusani, Université de Bucarest, Roumanie
Ghania Graba, Université d’Alger, Algérie
Thérèse Moreau, Pully, Suisse
Michelle Perrot, Université Paris VII, Paris
Patrizia Romito, Université de Trieste, Italie
Patricia Roux, Université de Lausanne, Suisse
Fatou Sow, Université Dakar, Sénégal