Journal of the Canadian Historical Association Revue de la Société historique du Canada

Direction : Emma Awe (Carleton University) (Managing Editor), Sarah Catterall (Editorial Assistant) / Rédaction : Mairi Cowan (University of Toronto) (Editor-in-Chief), Benjamin Bryce (University of British Columbia) (Co-Editor), Nicole Neatby (Saint Mary's University) (Co-Editor), Barrington Walker (Wilfrid Laurier University) (Co-Editor)

Revue précédée de Report of the Annual Meeting / Rapports annuels de la Société historique du Canada

À propos

Présentation

Fondée en 1922 sous le nom de Rapports annuels de la Société historique du Canada (et intitulée Communications historiques entre 1966 et 1989), la revue Journal of the Canadian Historical Association / Revue de la Société historique du Canada publie des communications dans tous les domaines de l'histoire qui ouvrent de nouvelles avenues de recherche, qui abordent un sujet connu dans une nouvelle perspective ou encore qui utilisent une méthode ou une approche susceptibles d'intéresser tous les historiens, quel que soit leur champ de spécialisation.

Si plusieurs soumissions proviennent d'historiens travaillant dans des universités, ceux des secteurs publique ou privé sont invités à contribuer, de même que les chercheurs autonomes. La Revue encourage particulièrement le travail des jeunes chercheurs.

Indexation

Canadian Periodical Index

Abstracted in Historical Abstracts

America: History and Life

Coordonnées

Site de la revue

https://cha-shc.ca/francais/publications/revue

Pour soumettre un article
https://jcha-rshc.ca/index.php/jcha/about/submissions

Pour communiquer avec la revue

Courriel: jcha-rshc@cha-shc.ca 
 

Téléphone: 613 233.7885


Accès

Un abonnement est requis pour l’accès aux numéros parus dans les 12 derniers mois de publication de cette revue. Les autres numéros sont disponibles en libre accès.

Abonnement numérique institutionnel : les institutions (bibliothèque, centre documentaire, établissement scolaire, etc.) ont la possibilité de s’abonner aux revues d’Érudit par titre ou par collection de titres. Pour obtenir plus d’informations, nous invitons les institutions à remplir notre formulaire d’abonnement.

Abonnement numérique individuel : les particuliers désirant s’abonner à la version numérique de la revue sont invités à communiquer directement avec la direction de la revue :

Courriel: jahc-rshc@cha-shc.ca

Téléphone: 613 233.7885

Abonnement à la version imprimée:

L'adhésion à la Société historique du Canada vient avec l'abonnement à la Revue de la Société historique du Canada. Pour s'abonner à la RSHC (et adhérer de ce fait à la SHC), veuillez remplir le formulaire d'abonnement en ligne au https://www.fedcan-association.ca/cha-shc?lang=fr 
 

Pour de plus amples renseignements sur la RSHC ou la SHC, veuillez communiquer avec le bureau de la SHC à cha-shc@cha-shc.ca ou au 613 233. 7885

Historique de la revue (43 numéros)

L’archivage pérenne des articles sur Érudit est assuré par Portico.

Politique éditoriale et éthique

La politique éditoriale

La politique éditoriale de la Revue de la Société historique du Canada (RSHC) consiste à publier, dans l'une ou l'autre langue officielle, les meilleurs textes soumis au comité de rédaction, quelque soit le domaine de recherche en histoire. Le comité désire publier les communications les plus novatrices, soit parce qu'elles ouvrent de nouvelles avenues de recherche, soit parce qu'elles abordent un sujet connu dans une nouvelle perspective, ou qu'elles proposent une méthodologie ou une théorie nouvelle susceptible d'intéresser tout chercheur en histoire et en d'autres disciplines connexes.

La RSHC paraît deux fois par année: le premier numéro est à la fois imprimé et affiché en ligne; le second est publié uniquement sur Internet et traite principalement de questions thématiques, d'histoires transnationales et d'historiogrpahie. La RSHC est une revue à comité de lecture qui accepte des articles rédigés aussi bien par des chercheurs universitaires ou indépendants que par des historiens du secteur public et privé.


Instruction pour les auteurs

La RSHC est publiée deux fois par année par la Société historique du Canada avec l’aide financière du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Elle publie des articles en français et en anglais couvrant tous les domaines et toutes les méthodes de recherche en histoire. Les rédacteurs et les rédactrices s’intéressent tout particulièrement aux articles qui contribuent à l’avancement des connaissances en histoire du Canada et à diffuser les travaux d’historiens et d’historiennes ayant des liens avec le Canada.

  1. Soumission

Tous les articles doivent être soumis en ligne ici. Le texte doit être la création propre de l’auteur ou de l’auteure, la recherche, l’interprétation doivent apporter une contribution originale à la connaissance et l’article ne doit pas avoir été soumis ailleurs pour publication. Pour toutes questions liées aux soumissions addressez-vous au directeur ou à la directrice de la revue : jcha-rshc@cha-shc.ca.

  1. Préparation des manuscrits

2.1 Longueur
Les articles doivent compter entre 7000 et 10 000 mots, y compris les notes en bas de page.

2.2 Page titre

Donner une page titre qui inclut le titre de l’article, le nom et le courriel de l’auteur ou de l’auteure, et un résumé d’un maximum de 200 mots.

2.3 Normes de présentation

Les textes doivent être tapés à double interligne avec la police de caractère Garamond 12.

Les numéros de page doivent apparaître dans le coin droit en haut de la page.

Insérer un alinéa à la première ligne de chaque paragraphe. Ne pas ajouter d’espaces additionnels entre les paragraphes.

Les sous-sections, quoique facultatives, nécessitent un bref sous-titre.

Les figures, tableaux, cartes, photographies doivent être dans un fichier séparé ou placés à la fin du fichier de l’article. Indiquez clairement dans l’article où ils doivent être placés. C’est à l’auteur ou à l’auteure qu’incombe la responsabilité d’obtenir toutes les permissions nécessaires pour leur reproduction.

2.3 Masquage

Toutes les soumissions seront masquées avant d’être envoyées aux évaluateurs externes. Retirer toutes les références au nom de l’auteur ou de l’auteure dans le texte principal et nulle part dans le fichier.

2.4 Guide de rédaction

Favoriser la clarté de l’expression et rédigez pour des lecteurs ou des lectrices qui ne sont pas nécessairement experts ou expertes dans le domaine. Limiter l’utilisation de termes techniques ou de jargon. Pour un terme qui pourrait être inconnu des lecteurs ou des lectrices, offrir une définition à la première occasion.

Écrire le nom d’une personne au complet la première fois qu’elle est mentionnée et y faire allusion par la suite en se servant de son nom de famille ou de son nom le mieux connu (par exemple Marie-Joseph Angélique, ensuite Angélique; Galileo Galilei, ensuite Galileo; Li Bai, ensuite Li)

Dans le case d’un groupe de personnes spécifique, utiliser le nom que ce groupe adopte pour se décrire. Envisager de fournir d’autres noms, entre parenthèses, si ceux-ci risquent d’être mieux connus des lecteurs ou des lectrices. Pour une source citée qui inclut un terme qui est maintenant dépassé ou déconsidéré, donner aussi la terminologie privilégiée à l’heure actuelle.

Il est fortement déconseillé d’avoir recours aux parenthèses, au trait d’union ou aux barres obliques pour l’inscription du féminin. Ces formes télescopées ne sont pas conformes aux règles grammaticales et nuisent à la clarté de la communication. La forme masculine et la forme féminine du nom ou du pronom sont écrites toutes deux, au long, l’une à côté de l’autre. Utiliser, dans la mesure du possible, des formulations neutres pour respecter la non-binarité de genre. Voir https://www.noslangues-ourlanguages.gc.ca/fr/blogue-blog/respecter-la-non-binarite-de-genre-fra.

Les chiffres de zéro à 100 compris sont écrits en toutes lettres. A moins d’être au début d’une phrase, les chiffres 101 en montant doivent en général être rédigés en chiffres arabes.

Inscrivez les dates suivant le jour, le mois et l’année (par exemple le 2 juillet 1967) et les décennies en chiffres arabes (par exemple les années 1960). Écrivez en toutes lettres les siècles. Si nécessaire précisez EC ou AEC.

Insérer les citations de cinq lignes ou moins à l’intérieur de guillemets français (« ») et les intégrer directement dans le texte. Utiliser des simples apostrophes (‘ ’) ou des guillemets anglais (“ ”) pour indiquer une citation à l’intérieur d’une citation.

Mettre les citations plus longues et sans guillemets dans un paragraphe séparé. Les citations dans une langue autre que le français doivent également avoir une traduction française.

Insérer une simple espace après toutes les formes de ponctuation, y compris les points.

Dans une liste de trois éléments ou plus, insérer une virgule avant la conjonction qui précède l'élément final de la liste (par exemple les archives, les bibliothèques, et les musées).

Respecter l’orthographe française d’usage au Canada-Québec (Robert, Larousse, Multidictionnaire).

Autres indications pour l’orthographe

  • Écrire les mots isolés ou les phrases écrites en langues autre que le français en italique.
  • Mettre le nom et les initiales de personnes en majuscule mais respecter les préférences de l’individu en question. (par exemple bell hooks). Suivre les conventions d’usage quant à l’utilisation de majuscule pour les particules. (par exemple Marie de l’Incarnation).
  • Écrire en majuscule le nom de groupes ethniques et de nationalités (par exemple Métis, Haudenosaunee, Anglais, Chinois).
  • Écrire en majuscule le nom propre de lieux (par exemple Canada, Grosse-Île, océan Atlantique).
  • Épeler les noms d’endroit suivant l’orthographe de la langue française. Certaines exceptions peuvent être faites pour des mots qui retiennent l’orthographe d’une autre langue.
  • Épeler en toutes lettres les acronymes et les abréviations la première fois qu’ils apparaissent dans le texte.

5.  Citation

Toutes les citations doivent être soumises sous forme de notes en bas de page suivant les normes de présentation publiées dans l’édition la plus récente du The Chicago Manual of Style. Écrire la citation en entier la première fois qu’une source est mentionnée et l’abréger dans les notes de bas de page par la suite.

  1. Format des fichiers

Les textes proposés doivent être soumis électroniquement sous format Microsoft Word (.doc or .docx).

  1. Processus d’évaluation

Les soumissions à la Revue subissent un examen à double insu par les pairs. Une fois reçue, la Rédactrice ou le Rédacteur en chef envoie l’article à deux corédacteurs ou corédactrices. Ces derniers ou ces dernières l’évaluent et, soit rejettent la soumission, ou la font évaluer par des pairs. Une fois ces évaluations complètées, un rédacteur ou une rédactrice  passe en revue leurs rapports et décide de rejeter l’article ou de le faire lire par un ou une membre du Comité de rédaction. Le membre du comité lira le texte original ainsi que les évaluations des pairs et rédigera une recommandation de publier le texte ou pas. Un corédacteur ou une corédactrice, ou encore la Rédactrice ou le Rédacteur en chef passeront ensuite en revue sa recommandation ainsi que les rapports d’évaluation et informera l’auteur ou l’auteure si son texte sera publié ou non. Si l’article est accepté, le directeur ou la directrice de la revue lui enverra les rapports d’évaluation et le rapport des membres du Comité de rédaction et l’informera d’une date limite pour la soumission de son texte révisé.

Comité de rédaction

Rédactrice en chef
Mairi Cowan, University of Toronto 

Corédacteurs
Barrington Walker, Wilfrid Laurier University (2018-2021)
Benjamin Bryce, University of British Columbia (2019-2022)
Nicole Neatby, St. Mary's University (2020-2023)

Directrice
Emma Awe

Adjointe à la rédaction
Sarah Catterall

Comité de rédaction

2018-2021
Jeff Brison, Queen's University
Donald Fyson, Université Laval
Laura Ishiguro, University of British Columbia

2019-2022
Robert Englebert, University of Saskatchewan
Jean-François, Lozier, University of Ottawa/Canadian Museum of History
Janary Nugent, Lethbridge University
Marc Saurette, Carleton University

2020-2023
Jason Ellis, University of British Columbia
Laila Haidarali, Queen’s University
Elsbeth Heaman, McGill University
Martin Pâquet, Université Laval
Anthony Steinhoff, Université de Québec à Montréal