McGill Journal of Education Revue des sciences de l'éducation de McGill

Direction : Sylvie Wald / Rédaction : Teresa Strong-Wilson, Anila Asghar, Vincent Boutonnet (Associate Editor / Rédacteur associé), Mindy Carter, Jérôme St-Amand (Associate Editor / Rédacteur associé), Lisa Starr

À propos

La Revue des sciences de l’éducation de McGill (RSÉM) est une publication universitaire, bilingue, interdisciplinaire et disponible à tous. Elle paraît trois fois l’an suite à un processus d'examen à double insu par les pairs. Considérant le concept d’éducation dans son sens large, la Revue cherche à établir des liens entre la recherche en éducation et les théories, politiques et pratiques éducationnelles. Pour ce faire, les membres de l’équipe de la Revue invitent les chercheurs universitaires ainsi que les professionnels œuvrant dans divers milieux de l’éducation et de l’apprentissage québécois, canadiens ou internationaux à soumettre des textes critiques et fouillés. Ceux-ci peuvent traiter d’une variété de types d’enseignement et d’apprentissage – formels, informels ou fortuits – se déroulant à tous les niveaux – du préscolaire à l’enseignement aux adultes – dans divers milieux sociaux, au sein des écoles ou à l’extérieur de celles-ci ou encore dans un contexte éducatif communautaire. La Revue préconise la discussion critique et le débat de problématiques éducationnelles via la parution d’éditions régulières ou thématiques. Ainsi, l’éducation au Canada, au Québec ou chez les Autochtones ou encore l’évolution de l’éducation, le mentorat ou l’apprentissage au sein de l’action sociale sont des thèmes récemment traités. S’y ajoutent les écoles et les tribunaux, l’implication étudiante, les jeunes et les médias et le discours narratif. Le but premier de la RSÉM est de fournir un espace ouvert favorisant l’échange d’idées, faisant fi des frontières disciplinaires et s’adressant à des audiences variées (universitaires, professionnels, grand public). C’est pourquoi la RSÉM offre aux auteurs diverses avenues : révision par les pairs ou révision par l’équipe éditoriale et forums de discussion. La Revue publie aussi des critiques de livres. Une de ses autres missions est de donner à ses lecteurs un aperçu des développements actuels en éducation et en apprentissage au Québec et au sein de la francophonie en encourageant les soumissions en anglais et en français. Finalement, la Revue supporte les travaux de recherches des chercheurs émergents.

Les opinions exprimées par les collaborateurs de la Revue des sciences de l’éducation de McGill ne reflètent pas forcément celles de la rédactrice en chef, des conseils de rédaction et de révision ou de l’Université McGill. Les auteurs sont tenus d’observer les règles normales de la recherche universitaire et, s’ils mènent des travaux sur des sujets humains, d’obtenir le consentement en bonne et due forme de chaque sujet ainsi que l’approbation du comité éthique compétent.

L’archivage pérenne de la RSÉM est assuré par Portico.

Coordonnées

Site de la revue : 

http://mje.mcgill.ca

Téléphone :

+1 514 398-4246

Courriel : 

mje.education@mcgill.ca

Adresse postale :

McGill Journal of Education / Revue des sciences de l'éducation de McGill
3700 rue McTavish
Montréal, Québec,
Canada H3A 1Y2

 


Abonnement à la version numérique

Courriel : erudit-abonnements@umontreal.ca

Téléphone : (514) 343-6111 poste 5500

 

Érudit n’est pas responsable de la gestion des abonnements individuels. Pour une demande d’abonnement individuel, merci de contacter directement la revue.

Accès libre

Cette revue est en accès libre

Historique de la revue (29 numéros)

L’archivage pérenne des articles sur Érudit est assuré par Portico.

Politique éditoriale et éthique

PROCESSUS D'ÉVALUATION PAR LES PAIRS

La RSÉM utilise un processus d'examen à double insu par les pairs.

Deux évaluations aveugles sont demandées pour chaque soumission que l’équipe éditoriale considère comme appropriée pour la RSÉM. Les évaluateurs doivent réaliser des évaluations qui: (a) stimulent le processus de révision, favorisant l’écriture de meilleurs articles et accélérant la publication, (b) fournissent au rédacteur en chef – lorsque celui-ci est aux prises avec des recommandations contradictoires – un éclairage lui permettant de prendre une décision informée et (c) donnent une rétroaction aux auteurs, contribuant ainsi à leur développement professionnel.

En outre, ils sont encouragés à évaluer les soumissions selon les critères suivants :

1. Contenu et portée – Ce texte contribue de manière significative au domaine de l’éducation. L’objet, la problématique et/ou les questions de recherche sont clairement exposés. La place du texte au sein d’un domaine pertinent de recherche et son contexte sont précisés. Les textes cités contribuent à créer une logique convaincante au sein du manuscrit. Les références mentionnées sont pertinentes et à jour.

2. Discussion / Méthodologie – La méthodologie est bien exposée, clairement expliquée et appropriée pour la problématique ou les questions à l’étude. Le contexte de recherche, les participants et les outils utilisés lors de la cueillette des données sont expliqués adéquatement (si applicable). Les technique d’analyse de données sont appropriées. Les résultats sont clairement exposés et sont pertinents en regard des questions de recherche/de la problématique. L’interprétation des résultats et le raisonnement suivent une logique sensée. Les conclusions/affirmations s’appuient sur les données et sont en lien avec la raison d’être de l’étude/la nature de la problématique.

3. Présentation et écriture – Le texte est bien organisé, concis et cohérent. La grammaire, l’orthographe et la ponctuation du texte ont été révisés méticuleusement et édités. Les références mentionnées dans le texte and listées dans la section Les références respectent le style APA 6.

4. Commentaires et recommandations globales – S’il vous plait, utiliser l’espace ci-dessous pour des commentaires supplémentaires, si nécessaire.

TYPES D’ARTICLES ACCEPTÉS

1) Soumissions relues par des pairs

Articles conventionnels de revue (jusqu’à 8000 mots). Contributions inédites à la théorie, à la pratique et à la recherche, ces textes sont susceptibles d’intéresser autant les professionnels que les chercheurs du domaine. Ils doivent être très bien rédigés et respecter des standards intellectuels élevés. 

Essais et revues de littérature (entre 4000 et 6000 mots). Survols de domaines de recherche particuliers, de traditions théoriques précises, etc., ces textes constituent une introduction spécialisée à un sujet et sont destinés aux chercheurs et professionnels peu ou pas familiers avec le domaine. 

2) Soumissions relues par l’équipe éditoriale

Il s’agit de textes qu’il n’est pas approprié, par leur nature, de soumettre à la révision par les pairs. Par conséquent, cela implique des communications directes entre l’auteur et le rédacteur, au sein desquels le rédacteur demandera fréquemment une ou des modifications au texte afin que celui-ci réponde aux standards de la Revue et soit pertinent pour le lectorat visé. Dans un premier temps, les types de documents correspondant à cette catégorie sont les suivants : 

Notes du terrain. La RSÉM désire recevoir des « notes du terrain », soit des notes, de courts articles ou encore des essais multimédias/photos traitant de problématiques particulières, de thèmes ou de défis revêtant un intérêt général. Ces notes devront comporter de 1000 à 3000 mots. L’objectif de ces notes est de fournir de l’information à-propos et d’intérêt à une majorité de lecteurs de la RSÉM. Dans ce contexte, « terrain » implique tous les domaines de la pratique éducationnelle, incluant l’enseignement et l’apprentissage dans un contexte formel, fortuit ou informel ainsi que tous travaux réalisés par les chercheurs ou les professionnels « sur le terrain ». Les textes/essais portant sur des problématiques de pratiques en éducation et faisant des liens entre la théorie et la pratique sont particulièrement recherchés. Même si les histoires à succès et les pratiques exemplaires sont bienvenues, nous encourageons fortement les discussions portant sur des leçons âprement apprises, favorisant ainsi le partage d’efforts et de leçons éducationnels ou encore l’amorce de dialogues concernant des stratégies, des initiatives et des programmes.

Les soumissions seront évaluées selon la clarté de leurs objectifs, leur applicabilité et leur utilité pour les éducateurs ainsi que leur créativité. De plus, la longueur et la clarté des textes seront révisées en collaboration avec les auteurs.

Les textes présentés pour les « Notes du terrain » seront soumis à un processus de révision éditoriale. Si vous êtes indécis quant à la pertinence de votre texte pour cette section, veuillez communiquer avec la RSÉM (mje.education@mcgill.ca).

Le Forum RSÉM. La RSÉM propose un forum aux professionnels de l’éducation, aux chercheurs et/ou à tous ceux impliqués dans une ou des communautés (p. ex., les activistes, les organisateurs, etc.) et intéressés à amorcer des conversations, dialogues et débats sur des problématiques actuelles en éducation. Les soumissions au Forum RSÉM peuvent être une réponse ou une discussion dirigée/entrevue et incorporer des éléments multimédias (p. ex., un vidéo ou une baladodiffusion):

1. Réponses: Il s’agit de réponses aux articles et textes publiés dans la RSÉM, sollicitées dans le cadre d’un débat concernant un article en particulier ou soumises en lien avec un article publié dans une édition précédente. Dans ce dernier cas, l’auteur de l’article aura la possibilité de répondre.

2. Discussions dirigées / entrevues: Les discussions dirigées / entrevues peuvent porter sur les pratiques en classe, l’arrimage entre les médias sociaux et l’apprentissage, les environnements de communautés informelles ou tous autres sujets pouvant intéresser le lectorat de la Revue. Elles peuvent être présentées en ligne en format numérique (p. ex., blogue, vidéo, baladodiffusion). À titre d’exemple, une discussion dirigée ou une entrevue pourraient traiter de l’éducation relative à l’environnement au Canada, y faisant participer des activistes, des leaders de l’éducation, des décideurs politiques, des chercheurs et/ou des enseignants.

Nous sommes ouverts à d’autres types de formats et contributions proposés par nos lecteurs. La RSÉM comme les lecteurs de la Revue peuvent amorcer ces discussions/entrevues. Les propositions faites à la section « Forum » seront soumises à un processus de révision éditoriale. Vous pouvez signifier votre intérêt à initier une discussion ou participer au Forum en communiquant avec la RSÉM (mje.education@mcgill.ca).

Critiques de livres (1000 mots)Nous invitons des individus à rédiger et soumettre pour publication à la RSÉM la critique d’un livre. Un bon critique fait davantage que résumer le livre. Il le situe dans un contexte de recherche universitaire et idéalement met en relief la pertinence et l’utilité de l’ouvrage pour les chercheurs et les professionnels du domaine. Le critique doit donc fournir aux lecteurs une vue d’ensemble du livre tout en précisant les grandes lignes de son contenu, la structure, le public visé, les objectifs scientifiques du texte ainsi que la manière dont les auteurs situent leur ouvrage au sein du domaine de recherche. Il doit également rédiger un commentaire critique du livre, précisant sa contribution au domaine. Lorsqu’il fait la critique de volumes publiés au sein d’une collection, l’auteur doit mettre en lumière la portée des contributions de la collection. Le texte doit être rédigé avec un vocabulaire et dans un style à la portée de lecteurs issus d’une variété de disciplines. Veuillez écrire les informations relatives au livre au tout début de votre critique en y incluant les noms de ou des auteurs, le nom de la maison d’édition, le titre, la ville où l’ouvrage a été publié, le nombre de pages, le prix et le numéro ISBN. À titre d’exemple: 

Wayne Martino, Michael Kehler et Marcus B. Weaver-Hightower (Éditeurs.). The Problem with Boys’ Education: Beyond the Backlash. New York, NY: Routledge. (2009). 290 pp. 43,95$ (édition de poche). (ISBN 978-1-56023-683-2).

PROCESSUS DE SOUMISSION

Toutes les soumissions doivent être envoyées en ligne via le site de la RSÉM (voir ci-haut). Au cours du processus de soumission, les auteurs doivent valider si leur article rencontre les items suivants. (Les soumissions ne rencontrant pas les directives pourront être retournées aux auteurs.) Veuillez completer l’inscription en tant qu’auteur sur le site http://mje.mcgill.ca/user/register et suivre les instructions pour soumettre votre manuscrit.  Il n’y a aucun frais pour la soumission. En cas de problème, veuillez contacter mje.education@mcgill.ca

  • Les soumissions relues par des pairs doivent être accompagnées d’un résumé comportant un maximum de 120 mots. Celui-ci doit inclure: a) un bref énoncé de l’objet de l’article; b) une explication concise de la méthodologie de recherche et des ressources utilisées; c) un résumé des résultats des travaux de recherche; d) des conclusions appuyées par les résultats de l’étude. Veuillez également inclure entre 5 à 10 mots-clés au document afin de faciliter la recherche de l’article.
  • Toutes références incluses dans la « Liste des références » doivent suivre les règles APA 6 (voir http://guides.bib.umontreal.ca/disciplines/20-Citer-selon-les-normes-de-l-APA et https://owl.english.purdue.edu/owl/resource/560/01/). Par contre, toutes les références -- même celles à des textes anglais --doivent utiliser un format français. Cela signifie qu’il faut utiliser « et » au lieu de « & », « dir. » au lieu de « Ed(s) », « Dans » au lieu de « In » et l’espace insécable avant deux points.
  • Les niveaux des titres doivent être clairement indiqués – PREMIER NIVEAU : LETTRES MAJUSCULES; Deuxième niveau: Majuscules/minuscules, italique. Troisième niveau : Majuscule/minuscule, italique, souligné.
  • Tous les résultats et les tableaux doivent être insérés aux endroits appropriés dans le texte et ne pas dépasser les dimensions suivantes : 4,25 pouces x 7,25 pouces (10,75 cm x 18,4 cm)
  • Les numéros de référence des notes de fins de document doivent être inscrits manuellement dans le texte.
  • Les soumissions relues par des pairs sont soumis à une double lecture à l’aveugle. Veuillez s'il vous plaît supprimer toutes les informations d'identification dans le texte et les propriétés de fichier. De plus, veuillez éliminer les informations identifiant le ou les auteurs des propriétés du fichier. (Les étapes expliquant comment le faire sont disponibles sous le lien "ENSURING A BLIND REVIEW" de l’étape 3 de 5 du processus de soumission. 
  • La date de soumission doit être inscrite dans le coin supérieur droit de la première page du manuscrit. Si le manuscrit est une version révisée du document original, le mot « Révisé » ainsi que la date de la soumission de la version révisée doivent figurer dans le coin supérieur droit de la première page du document révisé.

POLITIQUE SUR LE PLAGIAT

La RSÉM exige que toutes références aux œuvres autre que le manuscrit en question soient citées de manière appropriée et que le manuscrit ne contienne aucune instance de plagiat (l’auto-plagiat inclus). La RSÉM suit la définition de plagiat et d’auto-plagiat de l’APA 6 : « Tandis que le plagiat concerne la pratique d’attribuer à soi des mots, des idées et des concepts d'autrui, l’auto-plagiat concerne la pratique de présenter une œuvre publiée auparavant comme étant inédite » (American Psychological Association, 2010, p. 172).

Les manuscrits en évaluation ou publiés auparavant qui contiennent des instances de plagiat (mineur ou majeur) seront examinés par les membres de l’équipe éditoriale qui prendront les mesures suivantes. Si un manuscrit en évaluation contient des instances mineures (15 % ou moins) de plagiat, ces instances seront communiquées aux auteurs. Le non-respect de l’obligation de corriger ces instances (par la réécriture ou la citation du texte) mènera au rejet automatique du manuscrit. Un manuscrit en évaluation contenant des instances majeures (plus de 15 %) de plagiat sera automatiquement rejeté. Si un manuscrit déjà publié contient des instances mineures (15 % ou moins) de plagiat, ces instances seront communiquées aux auteurs, la revue ou la publication en question et toutes affiliations concernées (les institutions, organismes de financements, etc.). Le non-respect de l’obligation de corriger ces instances (par la réécriture ou la citation du texte) mènera au retrait automatique du manuscrit de la revue. Un manuscrit déjà publié qui contient des instances majeures (plus de 15 %) de plagiat sera retiré automatiquement de la revue. La revue n’acceptera aucune nouvelle soumission de la part des auteurs associés avec des manuscrits plagiés.

American Psychological Association. (2010). Publication Manual of the American Psychological Association (6e éd.). Washington, DC : American Psychological Association.

LISTE DE VÉRIFICATION DE LA SOUMISSION

En tant que partie intégrante du processus de soumission, les auteurs doivent s'assurer de la conformité de leur soumission avec tous les éléments suivants, et les soumissions peuvent être retournées aux auteurs qui ne sont pas conformes à ces directives.

  1. Le fichier soumis est en format Microsoft Word, RTF ou WordPerfect.
  2. L’article soumis n’a pas été publié auparavant et n’est pas présentement soumis pour publication dans une autre revue. (Si tel est le cas, une explication est formulée dans la section Commentaires pour l’éditeur). Il n’y a aucune instance de plagiat (l’auto-plagiat inclus) et advenant la présence de plagiat, le texte fera l’objet des mesures disciplinaires détaillées dans la politique sur le plagiat.
  3. Toutes les adresses Internet dans le texte (ex. : http://mje.mcgill.ca/) sont actives et accessibles par un clic.
  4. DANS LE CAS OÙ LE TEXTE EST SOUMIS POUR UNE RÉVISION PAR LES PAIRS (ex. : Articles), le nom des auteurs a été effacé. Si un auteur est cité, "Auteur" et l’année sont référencés dans la bibliographie et les notes de bas de pages plutôt que le nom de l’auteur, le titre de l’article, etc. Le nom de l’auteur est également effacé des Propriétés du document, qui dans Microsoft Word, se trouvent sous le menu Fichier.
  5. Le texte répond aux exigences stylistiques et bibliographiques inscrites dans les Directives à l’intention de l’auteur listées dans la section À propos de la revue. Plus spécifiquement, les citations et les références doivent être conformes à la plus récente édition du Publication Manual de la American Psychological Association (APA Publication Manual (voir https://owl.english.purdue.edu/owl/resource/560/01/ et http://guides.bib.umontreal.ca/disciplines/20-Citer-selon-les-normes-de-l-APA). Par contre, toutes les références -- même celles à des textes anglais --doivent utiliser un format français. Cela signifie qu’il faut utiliser « et » au lieu de « & », « dir. » au lieu de « Ed(s) », « Dans » au lieu de « In » et l’espace insécable avant deux points.).
  6. Toutes les diagrammes, données, graphiques, tableaux, etc. sont intégrés dans le texte à l’endroit approprié et sont formatés pour s’insérer dans une page de journal (un maximum de 4,25" par 7,25" ou 10,75 cm par 18,40 cm). Si les diagrammes, figures, etc ne sont pas lisibles à ces dimensions, ils est possible qu'ils n'apparaissent pas dans le texte publié.
  7. Les numéros de références de fin de texte sont insérés manuellement dans le texte.
  8. La date de soumission apparaît dans le coin supérieur droit de la première page du manuscrit. Si le manuscrit est une copie révisés d’une soumission originale, le mot « Révisé » et la date de la version révisée sont indiqués dans le coin supérieur droit de la première page du manuscrit. Si la soumission est prevue pour un numéro thématique, il est demandé d’indiquer, en en-tête de la première page, que la soumission est pour publication thématique et indiquer le titre du théme.

MENTION DE DROIT D'AUTEUR

Tous les individus désirant reproduire une partie ou l’ensemble du matériel publié sur ce site demander la permission en contactant mje.education@mcgill.ca et mentionner la Revue des sciences de l’éducation de McGill (RSÉM) en tant que source d'origine. De plus, les auteurs doivent transférer les droits d’auteur de leur article à la RSÉM. Ceux-ci peuvent utiliser une partie ou l’ensemble de leur texte dans une autre publication, tout en prenant soin de mentionner la Revue de la manière habituelle. Il est possible de se procurer un exemplaire du formulaire en envoyant un courriel au mje.education@mcgill.ca.

Comité de rédaction

COMITÉ ÉDITORIAL

Rédactrice-en-chef

  • Teresa Strong-Wilson, McGill University, CANADA

Rédacteurs associés

  • Anila Asghar, McGill University, CANADA
  • Vincent Boutonnet, Université du Québec en Outaouais, CANADA
  • Mindy Carter, McGill University, CANADA
  • Jérome St-Amand, Université du Québec en Outaouais, CANADA
  • Lisa Starr, McGill University, CANADA

Directrice de la rédaction

  • Sylvie Wald, McGill University, CANADA

 

COMITÉ DE RÉDACTION CONSULTATIF INTERNATIONAL

David Austin, The Alfie Roberts Institute / John Abbott College, CANADA

Anne Beamish, English Montreal School Board, CANADA

Dave Bleakney, Canadian Union of Postal Workers, CANADA

Saouma BouJaoude, American University of Beirut, LIBAN

Katie L Bryant, University of Botswana / McGill University, CANADA

Patrick Charland, Université de Québec à Montreal, CANADA

Stéphane Cyr, UNiversité du Québec à Montréal, CANADA

Budd Hall, University of Victoria, CANADA

Ingrid Johnston, University of Alberta, CANADA

Dip Kapoor, University of Alberta, CANADA

Colin Lankshear, James Cook University, Australia & McGill University, CANADA

Claudia Mitchell, McGill University, Faculty of Education, CANADA

Rebecca Staples New, University of North Carolina at Chapel Hill, ÉTATS-UNIS

Cynthia Nicol, University of British Columbia, CANADA

Bonny Norton, University of British Columbia, CANADA

Anthony Paré, University of British Colombia, CANADA

Manuela Pasinato, MELS, New Frontiers School Board, CANADA

Wally Penetito, Victoria University of Wellington, NOUVELLE-ZÉLANDE

Kathleen Pithouse-Morgan, University of KwaZulu-Natal, AFRIQUE DU SUD

Sherene Razack, OISE/ University of Toronto, CANADA

Verna St Denis, University of Saskatchewan, CANADA

Lynn Thomas, Université de Sherbrooke, CANADA

Geeta K Verma, University of Colorado, Denver, ÉTATS-UNIS

John Willinsky, Stanford University, ÉTATS-UNIS

Angelina Weenie, First Nations University of Canada, CANADA